Aller au contenu principal

Vergers Écoresponsables
Plus de surfaces, plus de notoriété, plus de com’

Sandrine Gaborieau explique en quoi le label Vergers Ecoresponsables répond aux attentes sociétales.
© Julia Commandeur - FLD

Vergers Écoresponsables poursuit sa communication afin de booster sa notoriété qui était de 22 % en 2019 (18 % en 2018, 13 % en 2017), « ce qui finalement un bon score pour une petite catégorie », précise Sandrine Gaborieau, responsable Marketing à l’ANPP, lors du lancement de campagne le 29 août. Le plan 2019-2020 prévoit en outre « de renforcer le discours sur l’axe origine France et sur l’axe goût et plaisir, et une nouvelle signature, “Nos pommes aiment la nature” ». Actions sur les lieux de vente, réseaux sociaux, événementiel (Vergers Ouverts, Sival, Sia) et actions média sont donc au programme. Le label prévoit notamment le parrainage de la mini-série “Un si Grand Soleil” sur France 2 (deux vagues : en octobre et en janvier). Le partenariat McDo se poursuit avec succès (17,7 millions de sachets Vergers Écoresponsables P’tite Pomme en 2018-2019, P’tites Nectarines cet été, mises en avant sur 11 millions de sets de plateau, campagnes de pub McDo mettant en avant le label...). Un partenariat avec Materne a aussi été dévoilé.

Vergers Écoresponsables représente aujourd’hui 1 Mt de pommes (65 % de la production française), 50 000 t de poires (35 %), 150 000 t de pêches et nectarines (80 %) et 75 000 t d’abricots (65 %), soit 34 349 ha et 2 338 producteurs agréés. Objectif 2022 : au moins la moitié des exploitations Vergers Écoresponsables certifiées HVE.

Les plus lus

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes