Aller au contenu principal

Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une diversifications aux producteurs.

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet vice-président délégué de Maïsadour et Christophe Bonno, directeur général de Maïsadour. Premier objectif : planter 5 hectares de kiwis en 2025.
© Maïsadour

Confirmant s’il était besoin les aspirations des Français pour une consommation plus locale, le groupe Maïsadour a annoncé la signature d’un partenariat pour développer une filière kiwi dans les Landes, première région de production en France avec 20 000 tonnes récoltées par 350 kiwiculteurs sur 600 hectares de verger, plus précisément dans le Bassin de l’Adour.

Lire aussi : Maïssadour cherche des producteurs d'asperges, pourquoi ?

Dans le cadre de cette alliance, Maïsadour prévoit de mettre en relation des agriculteurs adhérents qui souhaitent se lancer dans cette aventure avec Sikig, entreprise qui regroupe 500 hectares de kiwis verts et jaunes dans la région autour des Gaves. L'objectif de planter quelque 5 hectares de kiwi pour 2025.

Lire aussi : Dijon Céréales envisage de se diversifier en arboriculture

Objectif : réduire un peu les importations

En apportant de nouveaux volumes français sur le marché, la coopérative espère réduire d’autant les importations. « Développer de nouvelles filières à valeur ajoutée constitue l’un des piliers de notre stratégie d’entreprise appelée Ambition 2030. Face aux défis de la souveraineté alimentaire et de la décarbonation de l’agriculture, Maïsadour travaille aux côtés des agriculteurs pour développer et sécuriser leurs débouchés, permettre aux Français de manger sain et local », a déclaré Christophe Bonno, directeur général de Maïsadour à l’occasion de la signature de l’accord.

Une aide pour accompagner les producteurs dans la gestion des saisonniers

Sikig, qui a implanté le kiwi vert en Europe en 1964, a lancé la version kiwi à chair jaune en 2000, en partenariat avec l’entreprise Néo-Zélandaise Zespri, laquelle effectue actuellement des recherches sur plus de 100 000 variétés.

L’entreprise Sikig propose aujourd’hui aux adhérents de Maïsadour un accompagnement ainsi qu'une expertise technique et commerciale. De plus, Sikig vient également en aide aux nouveaux producteurs avec des aides économiques, la mutualisation des équipements, une facilitation pour trouver des saisonniers et les heberger le temps de la récolte.

Les plus lus

Les chaufferettes Wiesel commercialisées par Filpack permettent un gain de température à l'allumage supérieur à celui des bougies.
Chaufferettes contre le gel en verger : un intérêt sur les petites parcelles très gélives

Le risque de gel fait son retour sur cette deuxième quinzaine d'avril. Plusieurs entreprises proposent des convecteurs à…

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

verger abricot Drôme - Emmanuel Sapet
En Ardèche, de fortes pertes dans les vergers d'abricotiers sont à déplorer

Des chutes physiologiques importantes de fleurs sont à déplorer dans des vergers d'abricotiers d'Ardèche, de la Drôme et de l'…

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

Loi Agec et emballage plastique des fruits et légumes : le Conseil d’Etat rejette le recours, Plastalliance va porter plainte devant l’UE

Suite à l’audience du 4 avril, le Conseil d’Etat a rejeté, par ordonnance du 12 avril 2024, la requête de Plastalliance aux…

Changement climatique : pour Serge Zaka, « il faut sortir de la stratégie de pansement avec une vraie diversification fruitière »

Avec le changement climatique, à quoi ressemblera la France fruitière et légumière en 2050 ? Le salon Medfel, ces 24 et 25…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes