Aller au contenu principal

Aulx
« On va avoir besoin de l’ail français »

C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol. Petite ombre au tableau : en bio, on a de petits calibres.

En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.
© Archives FLD

Le confinement a été favorable à l’ail français. « Il y a eu des demandes plus importantes de 20 % par rapport à d’habitude », annonce Christiane Pieters, présidente de l’Aniail. Un phénomène qu’elle explique par le fait que les Français se sont remis à cuisiner, mais aussi sans doute « parce que dans la tête des consommateurs, l’ail est un antiseptique », sourit-elle. On a noté une très forte demande aussi dans les pays du Maghreb (Tunisie, Maroc, Algérie).

La récolte s’est faite cette année une dizaine de jours d’avance. En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année. « Au total, c’est une année plutôt normale, précise Christiane Pieters. L’an dernier, on avait plutôt de gros calibres. Les bulbes sont sains. En ail violet, on observe un petit manque de coloration. » Pour l’ail rose – dont la récolte a commencé plus tard –, cela se passe plutôt bien.

En revanche, pour l’ail bio, les rendements sont 40 à 50 % inférieurs. Les calibres sont plus petits. « Le mois de mai a été très sec et c’est sûrement dû à un manque d’eau au moment de la bulbaison », analyse la présidente. « Nous comptons sur la filière aval pour communiquer jusqu’au consommateur », ajoute, pour sa part, Philippe Quaranta, représentant les metteurs en marché.

Moins d’ail espagnol sur le marché

En Espagne, la récolte a été difficile. Il y a eu beaucoup d’eau et des difficultés lors du séchage. La coloration est plutôt grise. « On va avoir besoin de l’ail français et c’est plutôt bien, d’autant qu’on part avec zéro stock dans les frigos », s’exclame la présidente.

Une saison qui commence donc plutôt bien. Seul regret de la présidente, « la GMS est de plus en plus exigeante, mais elle n’est pas très demandeuse en signes de qualité sauf peut-être pour ce qui est du label Rouge, constate-elle. Je le regrette sincèrement. En revanche, c’est la course au zéro résidu de pesticides et à la HVE, certification qui parle moins au consommateur et très difficile à obtenir pour les exploitations en polyculture comme c’est souvent le cas pour les producteurs d’ail ».

Pendant le confinement, les demandes en ail ont fortement augmenté, de l’ordre de 20 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes