Aller au contenu principal

Occitanie : Un projet de recherche ambitieux sur la noix

« La noix de demain » est le nom du programme de recherche initié par le Comité du Noyer et du Châtaignier du Lot. Objectifs : favoriser l’émergence de techniques de production alternatives afin d’améliorer la rentabilité des noyeraies.

Vingt-sept producteurs du Sud-ouest ont accepté de participer financièrement au projet.
© Défense paysanne 46

Tout est parti d’un voyage au Chili, en 2017 (lire : La noix, culture business au Chili). Il s’agissait d’étudier les méthodes de production que met en œuvre ce pays, l’un des plus grands producteurs de noix au monde, et qui sont parmi les plus en pointe. « Nous avons ainsi visité nombre de vergers à la productivité impressionnante et surtout, nous avons rencontré deux spécialistes de la production nucicole chilienne, Jean-Paul Joublan et Pablo Nunez », explique Lydie Leymarie-Lachaud, ingénieur au Comité du Noyer et du Châtaignier du Lot. Et de poursuivre : « Ils nous ont proposé de collaborer afin de trouver des solutions à nos problématiques françaises, notamment en matière de lutte biologique contre la bactériose du noyer. Sitôt rentrés, nous avons réuni les producteurs et leur avons présenté ce projet collaboratif en leur précisant toutefois qu’il leur faudrait y participer financièrement à hauteur de 100 €/ha pendant trois ans avec en contrepartie, le partage des résultats de parcelles d’essai ».

Un budget de 600 000 € sur quatre ans

Vingt-sept producteurs représentant 724 ha de noyeraies du Sud-ouest ont alors accepté de participer, permettant de donner naissance au projet « La noix de demain », sous la forme d’un GOEI (Groupement opérationnel pour l’expérimentation et l’innovation). « Cet engagement financier des producteurs a sans aucun doute convaincu les autres financeurs que sont l’Union européenne, la Région Occitanie, le département du Lot et la communauté de communes Cauvaldor de participer ». Le budget total s’élève à 600 000 €. Ce projet, prévu pour durer quatre ans, comporte trois axes de recherches : la lutte biologique contre la bactériose et les maladies associées en identifiant un bactériophage naturellement présent dans les vergers et susceptible de détruire la bactérie à l’origine de la maladie ; une autre solution de lutte biologique contre la mouche du brou par des bioagresseurs (insecte parasitoïde ou nématodes) ; l’amélioration des techniques de production par l’usage de biostimulants, d’engrais foliaire et de la fertirrigation.

Les plus lus

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

Fraises hors sol cultivées en France
Fraise française : un bon début pour la commercialisation... à poursuivre

En retard par rapport à l’an dernier, la saison de la fraise française a bien commencé d’autant que la fraise espagnole est…

Pourquoi le groupe Axéréal arrête son activité fruits et légumes ?

25 producteurs commercialisaient noix, asperges et pommes de terre bio via la coopérative.

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

PNR BARONNIES PROVENCALES
L’IGP Abricot des Baronnies sur la rampe de lancement

L’abricot des Baronnies, qui attendait ce printemps la toute dernière validation de son IGP, est d’ores-et-déjà en ordre de…

production de chou-fleur en Bretagne
Sica Saint-Pol de Léon : un chiffre d'affaires en hausse malgré les intempéries et la baisse des volumes

L’année 2023 a été très compliquée au niveau climatique, entraînant une baisse des volumes, mais avec un chiffre d’affaires de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes