Aller au contenu principal

Noix de Grenoble AOP : une production annoncée en belle hausse

Le fameux fruit à coque devrait être bien présent sur les linéaires cette année. La qualité des cerneaux est aussi annoncée très bonne.

Avec des tonnages annoncés en forte hausse, la commercialsiation de la noix de Grenoble AOP ferra l'objet de toutes les attentions.
© Noix de Grenoble

La campagne 2022 pour la noix de Grenoble AOP s’annonce sous de bons auspices. « Tous les secteurs de production connaissent d’important volumes, confirme Nathalie Gaillard, Coordinatrice du Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble,  cette année, la récolte devrait être supérieure en volume de 30% par rapport à la campagne précédente. Qui plus est, la qualité des cerneaux s’annonce très bonne ». Pour mémoire, la production moyenne de noix de Grenoble s’établit 13 000 tonnes en moyenne assurées par 741 producteurs récoltants sur 6 660 ha de vergers en AOP.

Peu d’impact de la météo cette année

La vallée de l’Isère, à la confluence des départements de l’Isère, de la Drôme et de la Savoie, où se concentre la production a en effet été plutôt épargnée par les aléas de la météo connus par ailleurs. Du coup, peu d’impact sur les vergers ou d’attaques de ravageurs.

Le seul effet notable, et encore, se porte sur le calibre : « Il s’établit au printemps au moment où la coque arrête de se développer. La saison a été un peu sèche, ce qui a un peu limité le développement du calibre, sans gravité. De plus, des pluies stratégiques en août et septembre ont permis une belle qualité des cerneaux » analyse Nathalie Gaillard.

La noix de Grenoble, c’est trois variétés la Franquette, la Mayette, la Parisienne

Consommation : des marges encore à gagner

Depuis quelques années, la consommation des fruits à coque (amande, noix…) progresse en France : les bienfaits nutritionnels de ces produits y sont pour beaucoup. la Noix de Grenoble est l’AOP la plus largement consommée par les amateurs de noix et se retrouve dans les paniers de 35 % des consommateurs de ce fruit à coque. « Une étude que nous avons menée en 2021 a montré que la noix de Grenoble AOP est désormais connue par un Français sur deux, soit une hausse de notoriété de 10 points depuis 2012 » se félicite Nathalie Gaillard.

Cependant, avec une consommation d’environ 200g/habitant/an, il reste encore des marges à conquérir. La noix de Grenoble évolue sur un marché très concurrencé. « Le Chili et la Californie, de très grands exportateurs, inondent le marché mais notre AOP fait la différence avec un cahier des charges rigoureux et une qualité à mettre en avant » plaide la coordinatrice du Comité interprofessionnel. De plus, la production de la noix de Grenoble effectue un travail important dans le domaine de l’environnement depuis longtemps :  obligation d’enherbement des vergers irrigués, culture non intensive (densité de 100 arbres/ha)… Autant de critères qui pourraient aujourd’hui rencontrer les attentes du consommateur français.

Plus de la moitié de la production de noix de Grenoble est exportée, principalement dans l’Union européenne, avec des positions fortes sur l’Allemagne et l’Italie (18% chacun) et la Suisse (9%)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
« Déterminé » sur de nombreux dossiers, Marc Fesneau a mis fin à onze années d'absence des ministres de l'Agriculture au congrès de Légumes de France.
Congrès de Légumes de France : le ministre de l'Agriculture s'est dit attentif aux problématiques des producteurs
Le 65e congrès des producteurs de Légumes de France a accueilli le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, sur fond d’…
Pour Interfel, le fonds d’aide alimentaire durable rate sa cible
Enveloppe trop faible, fléchage déficient : pour l’interprofession fruits et légumes Interfel, le fonds d’aide alimentaire…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes