Aller au contenu principal

Fruits secs bio et vrac
Natexpo 2022 : Sur le vrac et sur le sachet, comment Juste Bio veut conserver son leadership

Un Air d’Ici a lancé au printemps ses nouveaux sachets kraft recyclable en faisant un énorme effort sur les coûts. Sur le marché du vrac, l’entreprise défend sa stratégie d’origine et promet des nouveautés pour printemps 2023.

Franck Bonfils, président et fondateur, défend sa stratégie d’origine et promet des nouveautés pour fin 2023.
© Julia Commandeur - FLD

Sur Natexpo, Juste Bio a mis en avant sa nouvelle gamme de sachet kraft recyclable, lancé au printemps dernier. Il est encore trop tôt pour un retour du marché, le basculement des packagings ayant commencé fin juin dernier. Les 19 références sachet de Juste Bio sont concernées (10 % de l’activité). Une version petit grammage (40 g) a aussi été lancé pour la RHD (type Relay).

Pour remanier le packaging de ses sachets, Un Air d’Ici a réalisé une ACV complète des alternatives. « On a baissé le prix en optimisant toute la chaîne de production grâce à notre outil industriel plus performant que nous a permis notre nouvelle usine. On a également remonté le grammage face à la demande, passant de 100 g à 150g. Donc si le prix facial est plus élevé en retail, le prix au kilo est lui moins cher de -20 %. Oui, ça a été un gros investissement », confirme Franck Bonfils, président et fondateur.

 

Un marché du vrac bataillé et qui se réinvente

Concernant le marché du vrac et du bio, Franck Bonfils confirme que c’est toujours compliqué. « Le vrac est toutefois un marché d’avenir. On doit consommer différemment. Il est évident et normal que le marché évolue au gré des innovations et des opérateurs. » Longtemps leader incontesté du service complet pour le marché du vrac (fournisseur des produits, des meubles vrac et du service en magasin), Juste Bio est désormais challengé par pléthore de nouveaux acteurs. Dernier en date : le Solvo, solution élaborée en partenariat par Daco Bello, Bulk&Co et Saica,et  annoncé par FLD il y a quelques semaines.

Franck Bonfils défend néanmoins son modèle et sa stratégie : « Chez Juste Bio nous avons fait le pari dès le début de l’humain : pour nous le vrac est indissociable du service, le vrac c’est des trémies et des gens de chez nous qui les remplissent. Je pense que la rentabilité magasin n’est pas le seul critère auquel répondre en priorité. Il ne faut pas s’éloigner des valeurs originelles du vrac, il faut chercher à baisser encore plus le gaspillage et les emballages et à améliorer toujours plus l’expérience consommateurs. »

Ainsi, Juste Bio confirme à FLD travailler sur un nouveau meuble. « Nous présenterons printemps 2023 une évolution de notre modèle actuel. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Flambée des coûts de l’énergie : en péril, les entreprises de la filière fruits et légumes demandent un bouclier énergétique spécifique
Interfel a réuni la presse ce jeudi 22 septembre afin que les professionnels témoignent de l’impact de la hausse des coûts de l’…
La lutte contre la francisation est l’une des nombreuses actions poursuivies depuis plusieurs années par l’AOPn Fraises de France.
Une francisation de framboises supposée
L’AOPn Fraises de France se constituera partie civile en cas de faits avérés de francisation de framboises, révélés dans l’…
Le verger maraîcher de l’Institut Agro a reçu la visite de chercheurs du monde entier venus au congrès IHC Angers 2022.
Maine-et-Loire : un verger maraîcher comme vitrine de l'Institut Agro
Le système jardin-verger de l’Institut Agro d'Angers est un véritable laboratoire à ciel ouvert animé par des étudiants et…
Le Maroc accroît ses exportations sur l’UE au premier semestre, l’Espagne s’inquiète
La Fepex s’est inquiétée le 31 août de la dynamique des exportations marocaines sur l’UE, en particulier vers son propre marché…
Avis de tempête pour l’exportation espagnole de fruits et légumes
Acteur de premier plan dans la production et l’exportation de fruits et légumes, l’Espagne connaît, à l’instar de ses collègues…
Après douze années d’expérience en aquaculture, Sébastien Maitrot s’est intéressé aux légumes de la mer.
Sébastien Maitrot a misé sur la culture de salicorne
Biologiste de formation et aujourd’hui maraîcher dans le Finistère, Sébastien Maitrot s’est spécialisé dans la culture de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes