Aller au contenu principal
Font Size

Moins d’Espagne cette campagne ?

L’Espagne étant le principal fournisseur européen, les opérateurs regardent attentivement les prévisions de cette origine.

Le ministère de l’Agriculture espagnol a confirmé mi-octobre des prévisions en baisse pour la campagne 2017/2018, à 2,24 Mt d’oranges (-11,1 %) et 967 900 t de citrons (-2,8 %). La production 2016/2017 avait atteint 3,65 Mt en oranges et 995 900 t en citrons. Le ministère impute cette baisse à l’alternance, aux conditions climatiques et à la perte de vitesse de cette culture au profit d’autres fruits comme le kaki. La filière s’attend à des bons calibres et qualité. Le pomelo devrait lui aussi baisser, de 24 %, à 61 000 t (80 783 t en 2016/2017), selon Ailimpo (l’association interprofessionnelle du citron et du pomelo) le 3 octobre. Les surfaces seraient stables.

Des prévisions hétérogènes selon les variétés et les régions

L’Andalousie a estimé, le 6 octobre, une récolte totale d’agrumes à 2,01 Mt, un niveau équivalent à 2016-2017 mais en hausse de 1,6 % comparé à la moyenne des quatre dernières campagnes.

La Communauté de Valence table sur une baisse de 24,1 % pour toutes les variétés de mandarines, avec une forte baisse pour les sous-groupes des Satsumas (-31 %) et des clémentines (-29,3 %). Les oranges perdraient 17,6 %, avec une diminution marquée pour les Navels précoces. Le citron de Valencia devrait diminuer de 16 % avec une chute très marquée pour le Verna (-48,7 %). Le pomelo, lui, gagnerait 15,4 %, avec des rendements plus élevés.

Murcie a estimé, mi-septembre, une campagne à 863 500 t d’agrumes (-2 %), dont 580 000 t de citrons (+0,9 %) avec une augmentation de Fino au détriment de Verna. Les prévisions de récolte d’oranges de Murcie sont inférieures de 8 % à l’année dernière. Les surfaces sont réorientées en faveur du citron ou de variétés d’oranges plus tardives. Les variétés traditionnelles telles que la Navelina, la Navel ou la Lane late devraient accuser des baisses de 20 % (des chaleurs en floraison). Au contraire, les variétés tardives, Powell et Valencia late – mieux acceptées sur les marchés – pourraient progresser de 10 %.

 

Lire aussi :

Dossier agrume : vert ou orange, l’agrume plait

Marché : un zeste de nouveautés

Attentes : l’agrume se veut plus vert

Moins de pesticides, le cheval de bataille d’Anecoop

Les Corses s’engagent dans le zéro glyphosate

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes