Aller au contenu principal

« On observe moins de pucerons sur pommier en présence de romarin »

Sylvaine Simon, ingénieure de recherche INRAE, expose les résultats d'un essai mené dans un verger de pommiers bio, visant à évaluer l'effet de la  présence de romarin sur les populations de puceron cendré.

« Sur le site INRAE de Gotheron dans la Drôme, des romarins ont été implantés dans quatre placettes d’un verger de pommiers en agriculture biologique planté en 2005. Ces placettes ont été comparées à des placettes sans romarin du même verger témoin, avec enherbement classique de l’inter-rang et enherbement spontané du rang. Le romarin a été planté en 2016 sur le rang des pommiers et sur une bande centrale de l’inter-rang avec une densité de 2 à 3,5 plants/m² selon les zones. Les premières observations sur le puceron cendré ont démarré en 2019, afin de laisser au romarin le temps de se développer.

En 2019 et 2020, au printemps, le puceron cendré est moins abondant sur les placettes avec romarin que sur celles servant de témoin, avec des différences significatives à plusieurs dates. Nous avons aussi constaté que les auxiliaires étaient plus abondants sur les placettes plantées de romarin avec notamment des effectifs plus élevés de larves de syrphes. Une abondance qui pourrait être liée à la floraison précoce du romarin. Il est difficile de distinguer la part de l’effet répulsif du romarin de celle liée à une population d’auxiliaires plus importante, sur la diminution des populations de pucerons dans les parcelles avec romarin.

Les recherches devront être poursuivies pour identifier les variétés les plus à même de jouer ce rôle de bio-régulateur. Un assemblage de cinq variétés était testé dans le dispositif en place. L’effet observé sur le puceron est partiel, leur action est à combiner avec d’autres leviers. L’organisation spatiale des vergers devra aussi être considérée : implanter les romarins suffisamment densément pour obtenir l’effet recherché, sans les placer en conditions de développement limitantes et sans compliquer les opérations culturales. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

La France perd sa seule usine de transformation des artichauts
La seule usine française (installée en Bretagne) assurant la transformation des artichauts a fermé ses portes. Un manque à gagner…
Entre Le Marché de Léopold et les Comptoirs de la Bio, c’est fini !
Le Marché de Léopold table désormais sur son modèle actionnarial et opérationnel pour assurer son développement.
[Mise à jour] Espagne : la menace d'une grève des transports de marchandises s'éloigne
La menace d'un grève venant des principaux syndicats de transport de marchandises espagnols s'éloigne. Elle devait commencer le…
Les producteurs de fruits à noyaux visitent des magasins et protestent contre les opérations “prix coûtant”
Des arboriculteurs ont rendu visite à des commerçants pour échanger « sur le terrain ». Carrefour et Super U ont été visités.
Vivien Paille veut booster la libido des Français pour les légumineuses
La marque lance sa propre campagne de communication et de sensibilisation “Sec is Good” autour des légumes secs. Phrases chocs et…
Preview image for the video "Brocoli Bimi éclaircissage pré-récolte".
[Vidéo] Brocoli Bimi origine France : comment compte-t-il conquérir le marché français ?
Le producteur Picvert et Sakata, sélectionneur de ce brocoli croisé au chou kale, sont fiers de vous annoncer la naissance de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes