Aller au contenu principal

Belgique
[ Coronavirus Covid-19] Belgique : Mabru en première ligne pour le retour des marchés bruxellois

Les marchés de plein vent sont de nouveaux autorisés en Belgique. Dès le début du confinement, le marché de gros de Bruxelles s’est pleinement investi dans le dossier.

L'importance du commerce traditionnel de proximité dans la capitale belge a permis au marché de gros de Bruxelles d'entretenir une solide activité depuis le début du confinement.  © Philippe Gautier - FLD
L'importance du commerce traditionnel de proximité dans la capitale belge a permis au marché de gros de Bruxelles d'entretenir une solide activité depuis le début du confinement.
© Philippe Gautier - FLD

Les marchés de plein vent belges ont rouvert lundi 18 mai. La Première ministre Sophie Wilmès l’avait annoncé le 13 mai. Dans la capitale, Bruxelles, l’annonce a été accueillie avec soulagement. Les marchés de rue avaient tous fermé abruptement à la mise en place du confinement, mi-mars. Mabru, le marché de gros bruxellois, est monté au front pour leur réouverture. « Au fur et à mesure de la durée du confinement, je me suis aperçu que les marchés de rue étaient peu représentés au nouveau politique, explique Laurent Nys, directeur. Le marché matinal, principal fournisseur de ces commerçants, était tout à fait légitime pour travailler à leur réouverture. »

Ce fut un travail au long cours – prise de position dans les médias, rencontres avec les décideurs – mais le message est finalement passé. « Nous avons travaillé de concert avec Denis Ducarme, ministre fédéral de l’Agriculture et des Indépendants, à un protocole de réouverture, proche de ce qui a été fait en France. La bonne nouvelle supplémentaire a été la possibilité d’installer 50 commerçants par marché, au lieu de 15, ce qui était prévu au début », note Laurent Nys.

Depuis le confinement, l’activité de Mabru n’a pas trop souffert, elle a même a été forte. « La chance du marché matinal est de disposer d’un fort maillage de commerces de proximité qui viennent exclusivement s’y approvisionner, ce à quoi il faut ajouter le travail avec la grande distribution. Du coup, cela a permis d’éponger les pertes liées à la fermeture des restaurants et d’enregistrer une très bonne activité au début du confinement, analyse Laurent Nys, Aujourd’hui, il y a trois cas de figure sur le marché : les spécialistes de la RHD qui souffrent particulièrement, certains grossistes qui ont réussi à maintenir leur chiffre d’affaires entre 60 % et 70 % pendant la période et d’autres qui ont enregistré de fortes hausses, de 150 %, voire 200 %. Je pense ici aux grossistes en produits ethniques. »

Mabru a mené, dès le début du confinement, une belle action de lobbying pour la réouverture des marchés.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

À la reprise de l'exploitation, Simon Mermet a fait une étude économique avec les conseillers de Sicoly et a été accompagné dans ses choix.
« J'ai repris une exploitation fruitière hors cadre familial »

Depuis quatre ans, Simon Mermet s’est installé, en hors cadre familial, dans les monts du Lyonnais. Une transmission bien…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes