Aller au contenu principal

Lot : Du kaolin pour lutter contre la mouche du brou sur noyer

Une démonstration de pulvérisation de kaolin sur noyer a été organisée fin juillet, dans le Lot, à l’initiative de la coopérative Valcausse. Objectif : promouvoir des techniques alternatives de lutte contre la mouche du brou.

La pulvérisation d'argile est une solution pour lutter contre la mouche du brou.
© C.Galbrun

Une cinquantaine de personnes ont assisté à une démonstration de pulvérisation sur noyer de Sokalciarbo WP, un produit de biocontrôle 100 % kaolin anhydre, utilisable en agriculture biologique, fabriqué et commercialisé par AgriSynergie. Pulvérisé dans des conditions optimales, Sokalciarbo constitue une barrière minérale insectifuge qui agit préventivement face au développement des ravageurs. D’une extrême blancheur, il laisse sur le feuillage un feutrage blanc, qui apparaît quelques minutes après la pulvérisation et qui va perturber les insectes dans leur repérage et leur localisation des plantes hôtes. De plus, les particules du produit créent des aspérités qui vont gêner ces derniers dans leurs déplacements sur le végétal. AgriSynergie recommande sur noyers une première application à la dose de 60 kg/ha dès les premières captures de mouches sur des pièges posés avant la période à risque, suivie d’une deuxième application 10 jours après, à la même dose. Selon des essais menés par la Senura, l’efficacité de Sokalciarbo est comprise entre 70 et 99 %.

Une signalétique pour la société civile

Un soin particulier doit être apporté à la pulvérisation afin d’obtenir sur le feuillage des impacts du produit assez fins et répartis de façon homogène. Lors de sa mise en œuvre dans la cuve, il convient de lancer l’agitateur, d’ôter le filtre, de verser le produit en pluie, graduellement, pour éviter les grumeaux et de maintenir l’agitation tout au long de l’application. PulvéCenter préconise également de se montrer particulièrement rigoureux quant aux organes de filtration et au bon fonctionnement des buses. Pour accompagner les agriculteurs engagés dans des pratiques alternatives de protection des cultures, AgriSynergie a mis en place un dispositif baptisé Cœur de Kaolin qui se traduit par un accompagnement technique avec des conseils personnalisés et la mise en place d’une signalétique de bout de champ à destination de la société civile qui pourrait se montrer interrogative quant à la présence de ce feutrage blanc sur les arbres. Le message délivré se veut très clair : « Ici, j’utilise une protection naturelle pour mes noyers et ça se voit ! ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes