Aller au contenu principal
Font Size

Royaume-Uni
Londres va regrouper ses marchés de gros sur un seul site

Trois marchés de gros londoniens, dont New Spitafields pour les fruits et légumes, vont quitter le cœur de la capitale anglaise pour une nouvelle localisation au sud-est de la capitale.

Situé sur 16 ha d’un ancien site industriel, le marché de gros de Dagenham Dock sera composé de trois bâtiments, chacun conservant les noms des marchés historiques du cœur de Londres.  © City Of London Corporation
Situé sur 16 ha d’un ancien site industriel, le marché de gros de Dagenham Dock sera composé de trois bâtiments, chacun conservant les noms des marchés historiques du cœur de Londres.
© City Of London Corporation

Londres ne dispose pas d’un marché de gros d’un seul tenant, comme Paris avec celui de Rungis. Quatre sites existent. Trois d’entre eux sont la propriété de la Cité de Londres (City of London Corporation) qui les gère : New Spitafields (fruits et légumes), Billingsgate (produits de la mer), Smithfield (produits carnés) et le quatrième New Covent Garden (fruits et légumes, fleurs) qui se développe dans un autre cadre juridique.

Des conditions de travail difficiles

La poursuite des activités de ces trois marchés de gros, situés en cœur de ville, est aujourd’hui difficile : « Les bâtiments se dégradent et risquent de se trouver en dessous des normes requises pour un marché de gros moderne. L’espace est limité avec peu d’opportunités d’extension. Maintenir les normes alimentaires, de santé et de sécurité se révèle de plus en plus difficile et coûteux », détaille Catherine McGuinness, présidente du comité des politiques et des ressources de la Cité de Londres. Il a donc été décidé de relocaliser ces marchés sur un unique site, situé à un ancien site industriel, Dagenham Dock, au sud-est de la capitale.

Prévu pour ouvrir à la fin 2025, le nouveau site, s’étendant sur 17 ha, sera composé de trois bâtiments adjacents, chaque marché ayant sa propre entrée (et conservant son nom historique). Le projet se développera dans un souci environnemental affirmé. Les pavillons devraient être certifiés BREEAM (certification RSE pour le bâtiment). Panneaux photovoltaïques et ferme verticale sont aussi dans les cartons. Un corridor vert à l’ouest du site reliera le marché au réseau de transport : autoroute A13, terminal ferroviaire et la Tamise. L’objectif est de développer des transports alternatifs pour l’approvisionnement du marché. « Relocaliser nos marchés et tirer le meilleur parti de la logistique durable signifie que nous pourrons avoir un impact positif sur des préoccupations pressantes pour Londres : qualité de l’air, congestion de la circulation en centre-ville », argumente Catherine McGuinness.

Avec Dagenham Dock, la Cité de Londres veut créer un centre alimentaire du XXIe siècle pour Londres et le sud-est du pays.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Gérard Malaure
[Coronavirus Covid-19] Gérard Malaure, DG du groupe Primever : « Nous avons pu livrer tous les jours toutes les régions de France malgré les retours à vide de nos camions »
Explosion de la demande de la GMS, rotation des camions compliquée, projets pour l’après Covid-19 : Gérard Malaure, directeur…
En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
L’offre des opérateurs français repose sur une tomate cerise HVE en barquette carton de 200 g sous flow-pack. Objectif : contrer l'offre marocaine.  © Rougeline
Une offre de tomates cerise HVE pour contrer l’importation
Intermarché communique sur les tomates cerise HVE en 200 g. L’offre, lancée aussi dans d’autres enseignes, est née d’une…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes