Aller au contenu principal

Royaume-Uni
Londres va regrouper ses marchés de gros sur un seul site

Trois marchés de gros londoniens, dont New Spitafields pour les fruits et légumes, vont quitter le cœur de la capitale anglaise pour une nouvelle localisation au sud-est de la capitale.

Situé sur 16 ha d’un ancien site industriel, le marché de gros de Dagenham Dock sera composé de trois bâtiments, chacun conservant les noms des marchés historiques du cœur de Londres.  © City Of London Corporation
Situé sur 16 ha d’un ancien site industriel, le marché de gros de Dagenham Dock sera composé de trois bâtiments, chacun conservant les noms des marchés historiques du cœur de Londres.
© City Of London Corporation

Londres ne dispose pas d’un marché de gros d’un seul tenant, comme Paris avec celui de Rungis. Quatre sites existent. Trois d’entre eux sont la propriété de la Cité de Londres (City of London Corporation) qui les gère : New Spitafields (fruits et légumes), Billingsgate (produits de la mer), Smithfield (produits carnés) et le quatrième New Covent Garden (fruits et légumes, fleurs) qui se développe dans un autre cadre juridique.

Des conditions de travail difficiles

La poursuite des activités de ces trois marchés de gros, situés en cœur de ville, est aujourd’hui difficile : « Les bâtiments se dégradent et risquent de se trouver en dessous des normes requises pour un marché de gros moderne. L’espace est limité avec peu d’opportunités d’extension. Maintenir les normes alimentaires, de santé et de sécurité se révèle de plus en plus difficile et coûteux », détaille Catherine McGuinness, présidente du comité des politiques et des ressources de la Cité de Londres. Il a donc été décidé de relocaliser ces marchés sur un unique site, situé à un ancien site industriel, Dagenham Dock, au sud-est de la capitale.

Prévu pour ouvrir à la fin 2025, le nouveau site, s’étendant sur 17 ha, sera composé de trois bâtiments adjacents, chaque marché ayant sa propre entrée (et conservant son nom historique). Le projet se développera dans un souci environnemental affirmé. Les pavillons devraient être certifiés BREEAM (certification RSE pour le bâtiment). Panneaux photovoltaïques et ferme verticale sont aussi dans les cartons. Un corridor vert à l’ouest du site reliera le marché au réseau de transport : autoroute A13, terminal ferroviaire et la Tamise. L’objectif est de développer des transports alternatifs pour l’approvisionnement du marché. « Relocaliser nos marchés et tirer le meilleur parti de la logistique durable signifie que nous pourrons avoir un impact positif sur des préoccupations pressantes pour Londres : qualité de l’air, congestion de la circulation en centre-ville », argumente Catherine McGuinness.

Avec Dagenham Dock, la Cité de Londres veut créer un centre alimentaire du XXIe siècle pour Londres et le sud-est du pays.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes