Aller au contenu principal

Jus de fruits
Les fruits, l’indispensable des pauses alimentaires

Un webinaire organisé par la marque de smoothies Innocent a mis en évidence l’importance de la collation de 11h et du goûter dans les habitudes alimentaires des Français et la place qu’y prennent les fruits et légumes, sous toutes leurs formes. L’occasion également pour la marque de défendre l’intérêt nutritionnel des jus de fruits.

© Steve Buissinne de Pixabay

Les pauses alimentaires sont une pratique fréquente, puisque 33 % des Français font une collation de 11h au moins une fois par mois et 60 % la pause goûter, selon une étude OpinionWay (auprès de 1 000 Français les 5 et 6 mai 2021) présentée lors d’un webinaire organisé par les jus de fruits innocent le 27 mai. « Ces pauses sont source de plaisir (44 % pour l’en-cas et 45 % pour le goûter), précise encore Laurent Gassie, directeur conseil chez OpinionWay. L’encas de 11h apparaît davantage fonctionnel avec la notion d’énergie, de coupe-faim qui lui est associé. Au contraire, le goûter est vraiment un moment de pause gourmande et de décompression, même si ses bénéfices en termes de satiété sont aussi reconnus».

Autre point notable de l’enquête : les fruits sont un impératif du goûter. 73 % des interrogés citent les fruits sous au moins une forme (21 % pour les produits laitiers, et 6 % pour les boissons) comme aliment indispensables du goûter. Les fruits frais arrivent en premier aliment cité (pour 39 %), à égalité avec la boisson chaude, suivi par les biscuits et les gâteaux (34 %) et les fruits secs (28 %). Jus de fruits (21 %) et compotes (17 %) ont aussi la cote, et étonnamment les crudités sont évoquées (4 %) ! « La consommation de smoothies (6 %) à la pause est encore limitée mais perçue comme pertinente. En effet, 74 % considèrent que c’est une manière simple de consommer des fruits et légumes ; autant que c’est un facilitateur de consommation (surtout pour les légumes) ; et que c’est une boisson adaptée au goûter (67 %). »

innocent
Conférence d'innocent le 27 mai. (c) Capture d'écran FLD/innocent/OpinionWay

Consommer le fruit qui ne l’est plus au moment du repas

Amandine Rochedy, docteur en sociologie et attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’université de Toulouse Jean Jaurès, confirme : la collation de 11h se compose traditionnellement d’un seul aliment : un produit laitier ou une boisson chaude, tandis que le goûter de deux ou trois aliments, avec une boisson, un produit céréalier et un fruit, sous forme de compote ou de jus de fruit. « Le fruit frais est plutôt réservé à la consommation à la maison car il demande des ustensiles (couteau, assiette…). De plus, nous sommes dans une tendance de simplification des repas (on passe du triptyque entrée-plat-dessert au “plat garni”), le fruit qui n’est pas consommé sur le plateau l’est à un autre moment de la journée.. »

Le jus de fruits, une bonne alternative au fruit frais ?

La présence des fruits et légumes lors des pauses alimentaires est donc actée. Mais sous quelle forme est-elle la plus pertinente ? Laurence Plumey, médecin nutritionniste, conférencière et fondatrice d’EPM Nutrition, revient sur le débat "frais contre pressé".

« On gagne en praticité avec le temps d’épluchage par exemple. Et que le jus ou le smoothie soit pressé maison ou par un industriel, il a les mêmes valeurs nutritionnelles qu’un fruit frais, sans sucres ajoutés mais qui a conservé ses vitamines et ses antioxydants. Si on les prend avec pulpe, ils contiennent même des fibres. Bien sûr, il ne faut pas en boire 1 L ! Sur le débat de la mastication : la soupe non plus on ne la mastique pas, et on ne lui fait pas tout un procès pour autant ! De fait, il s’agit d’une autre façon de profiter des fruits et légumes. Nous sommes loin des 5 fruits et légumes par jour, surtout pour les légumes. Les fruits sont un peu plus consommés car ils apportent un goût sucré donc une connotation agréable. Donc les jus et smoothies sont une bonne alternative pour hausser sa consommation. Le plus important, c’est d’avoir le choix ! »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes