Aller au contenu principal

Les Amap ont vingt ans

Les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) ont fêté leurs vingt ans le 2 octobre à Marseille.

Le mouvement des Amap comporte aujourd'hui 2200 associations et plus de 3700 fermes.
Le mouvement des Amap comporte aujourd'hui 2200 associations et plus de 3700 fermes.
© Stéphane Leitenberger

Le mouvement des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) fête cette année ses vingt ans. Pour cette occasion, une journée nationale était  organisée à Marseille le 2 octobre. Des délégations venues de toutes les régions de France se sont retrouvées pour croiser leurs regards sur l’histoire du mouvement et participer à des ateliers afin de dessiner l’avenir des Amap. « Les premières Amap ont été créées à la suite d’une réunion sur la malbouffe organisée entre paysans, écologistes et consommateurs en avril 2001 à Aubagne », indique le mouvement dans un communiqué.

2200 Amap et 3700 fermes

Le principe est simple et repose sur un contrat entre un agriculteur et un groupe de consommateurs. Ceux-ci s’engagent à acheter par avance une part de sa production annuelle. La Charte des Amap rédigée en 2014 expose les valeurs fondamentales : solidarité sur la durée avec les fermes et dialogue, prix justes et rémunérateurs, engagement citoyen et convivialité, qualité des denrées et vente directe contractualisée. On compte aujourd’hui 2 200 Amap associant plus de 3 700 fermes, souvent regroupées en réseaux locaux et régionaux. « La rencontre hebdomadaire […] lors des livraisons permet aux Amapiens de s’approprier progressivement les enjeux de l’agroécologie paysanne et aux paysans de prendre en compte les attentes sociétales », expose le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
Geoffrey et Claire Andna gèrent l’îlot de la Meinau, au cœur de l’agglomération strasbourgeoise, ce qui rend possible les livraisons à vélo.
Maraîchage : Claire et Geoffrey Andna cultivent au cœur de Strasbourg
L’îlot de la Meinau accueille jusqu’à 250 personnes par jour. Ici, aux portes d’un bassin de consommation de 40 000 personnes,…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Malgré le retour à la normale, la consommation responsable se maintient
La 3e édition du baromètre Max Havelaar de la transition alimentaire montre un petit tassement par rapport à 2020 des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes