Aller au contenu principal

Légumes : Affûter ses couteaux pour réduire la pénibilité

Choux-fleurs, artichauts, salades… d’un bout à l’autre de l’année, le légumier ne cesse de manipuler les couteaux. Pour un geste efficace, rapide et moins pénible, ils doivent être régulièrement affûtés et affilés.

Lors de la formation, chaque légumier a affûté lui-même son couteau, sous l'oeil attentif de Thierry Gaudin le formateur.
© C. Pape

« Vos couteaux doivent couper comme des rasoirs ». Thierry Gaudin, le formateur invité par la MSA est impressionné par la longueur des lames des couteaux des légumiers en formation… et leur manque d’entretien. « Pourtant, j’avais l’impression de savoir faire », indique Jean-Claude Rousseau. Producteur de légumes à Saint-Pol de Léon, il est conscient de l’importance d’avoir de bons outils. « Couper une tête de chou, ce sont trois coups de couteau. Cinq s’il est mal affûté. Et il faudra exercer nettement plus de force au niveau du bras et du poignet ». Une différence qui se ressent au fil des heures… et des ans ! Pour être efficace, un affûtage doit comporter cinq opérations distinctes. « S’il est réalisé tous les jours, l’évidage est rapide », commence le formateur. En amincissant ses faces latérales, il va faciliter la pénétration de la lame dans la matière, viande ou chou-fleur. Vient ensuite la mise en forme du taillant, afin d’obtenir un angle constant sur toute la longueur de la lame. « En boucherie, sur des lames très tranchantes, on peut viser 25°. En chou, où la lame doit être plus solide, vous pouvez être à 40° ». Et parce qu’il est impératif que l’acier ne chauffe pas, sous peine de le dénaturer, il faut humidifier la meule ou la bande abrasive.

L’affilage n’est pas une perte de temps

Puis le couteau passe sur feutre pour l’émorfilage, qui fait apparaître le fil en enlevant les bavures métalliques ou morfil. « Sinon, le couteau ne coupe pas ». Une façon simple d’évaluer un bon émorfilage ? « Passez doucement la lame sur votre ongle. Vous sentirez le moindre profil résiduel ». Le polissage réduit ensuite les stries et rayures provoquées lors de l’évidage et de la mise en forme du tranchant. « Il va réduire les frottements de la lame et faciliter la glisse ». Et l’affûtage se termine par l’alignement du fil. Mais un bon affûtage ne tiendra pas dans le temps sans affilage régulier. « Affiler n’est pas une perte de temps ! C’est primordial pour avoir un couteau qui coupe bien. Quand vous récoltez des choux, vous pourriez affiler à chaque bout de rang, en trouvant un système pour fixer des affileurs sur le tapis ».

Les plus lus

Changement climatique : pour Serge Zaka, « il faut sortir de la stratégie de pansement avec une vraie diversification fruitière »

Avec le changement climatique, à quoi ressemblera la France fruitière et légumière en 2050 ? Le salon Medfel, ces 24 et 25…

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes