Aller au contenu principal
Font Size

Le Grab co-construit l’avenir de la recherche en agriculture biologique

Fort de 40 ans d’existence, le Grab se donne sept mois pour co-construire le prochain programme de recherche. Une approche participative pour un programme qui sera dévoilé en avril 2020.

Le Grab souhaite co-construire avec les agriculteurs et ses partenaires les prochains objectifs de recherche bio.
© GRAB

Le Grab, groupe de recherche en agriculture biologique basé à Avignon, célèbre 40 ans de recherche en agriculture biologique et prépare l’avenir. Pour cela, il distingue trois niveaux d’actions pour structurer ses recherches et diffuser ses résultats, suivant la rapidité, l’échelle et le terme de l’effet de la stratégie mise en œuvre par l’expérimentateur ou l’agriculteur. La première approche consiste à agir de manière directe, localisée et avec des effets attendus à court terme. « Les travaux du Grab ont ainsi mis en évidence l’efficacité de nombreux produits naturels compatibles avec le cahier des charges bio, par exemple l’argile pour combattre le puceron cendré du pommier. Le dispositif de filet Alt’Carpo, élaboré avec la Chambre d’agriculture de Vaucluse, a également montré une bonne protection contre le carpocapse du pommier », précise le groupe de recherche.

Une approche « système » de la recherche

Des stratégies indirectes avec un effet à moyen terme ont aussi été mises en œuvre. Ainsi, l’écosystème du sol a été favorisé par la fertilisation organique pour que la plante puisse ensuite trouver les nutriments nécessaires à sa productivité. « Le Grab teste régulièrement les différents types de fertilisants, plus complexes à gérer que leurs homologues minéraux. Mais aussi les engrais verts ou le semis sur couverts végétaux, qui répondent à des objectifs multiples (fertilité, eau, érosion, biodiversité) », assure le communiqué. La biodiversité fonctionnelle grâce à des aménagements paysagers appréciés des insectes constitue également un axe de recherche. Enfin, une approche « système » de la recherche considère les systèmes agricoles de manière globale : non plus à l’échelle d’une parcelle mais de l’exploitation, voire du paysage et non plus sur une récolte mais sur plusieurs années. Le Grab et ses partenaires travaillent par exemple avec des groupes d’agriculteurs pour redéfinir les itinéraires techniques pour éviter les nématodes à galles en maraîchage sous abri. Le Grab a aussi ainsi investi sur l’agroforesterie avec la ferme pilote de la Durette située en ceinture verte d’Avignon. Au cours des prochains mois, le Grab va analyser les résultats de ses quatre décennies de travaux, débattre des besoins et co-construire avec les agriculteurs et ses partenaires les prochains objectifs de recherche bio. « Les thématiques et les stratégies de recherche seront actualisées et de nouvelles devraient émerger », conclut le Grab.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes