Aller au contenu principal

L’abricot passe au rouge

La station expérimentale roussillonnaise La Centrex a organisé un premier point variétal sur l’abricot en juin dernier. Pas moins d’une quarantaine de variétés précoces ont été passées à la loupe.

Luxared cov et Iziagat cov sont deux variétés de type rouge, respectivement non autofertile et autofertile arrivant à maturité à l'époque de Bigred.
© B. Bonnet

Le phénomène est assez rare pour être souligné. Au-delà du retard de maturité de près de dix jours par rapport 2017 qui s’est traduit par un début de récolte au 24 mai, la saison 2018 a surtout été marquée par des floraisons très perturbées et très longues. Certaines variétés ont même présenté deux floraisons. Un phénomène lié à une climatologie hivernale tout à fait particulière. « Après un mois de décembre plutôt froid auquel a succédé un mois de janvier particulièrement chaud, avec des températures moyennes de plus de 3°C par rapport à la moyenne, la forte baisse des températures en février où nous avons enregistré jusqu’à -8°C à Toreilles a entraîné des dégâts de gel importants sur nombre de variétés », explique Nathalie Courthieu, conseillère fruits et légumes à la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales en charge du suivi variétal pêche-nectarine et abricot. Malgré une deuxième floraison sur plusieurs variétés, il résulte un déficit de récolte et une qualité de fruits moyenne sur ce créneau de production. « Les variétés retrouvent un niveau qualitatif intéressant avec de bons taux de sucre et de bonnes colorations que fin juin », poursuit-elle.

Les variétés de type rouge gagnent du terrain

L’autre fait marquant de cette première présentation variétale réside dans l’évolution des variétés de type rouge. Sur le site de La Centrex, elles représentent désormais près du tiers des variétés testées et s’intercalent assez régulièrement au sein du calendrier variétal. « Chez les éditeurs, les variétés de type rouge sont en train de gagner du terrain. C’est la raison pour laquelle nous avons introduit plusieurs de ces variétés en vue de les tester dans nos conditions pédoclimatiques et proposer des éléments agronomiques de choix aux arboriculteurs. » A ce jour, cette tendance ne s’est pas encore traduite par des plantations significatives dans les exploitations roussillonnaises.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Fruits à coque : Amandera lève 1 M€ et se lance dans les noisettes
Actualités riches pour Amandera, la société de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans le développement de filières de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes