Aller au contenu principal

La serre fait le plein

Eclairage, serre fermée, énergie, physiologie… Les domaines d’innovation de la serre sont très larges et concernent toutes les cultures notamment la tomate, le concombre et la fraise. Pour preuve, l’importante participation des professionnels à la journée nationale du CTIFL Innovation en serre.

L'éclairage mixte dans les serres peut être optimisé en travaillant sur l'effeuillage et le positionnement des lampes.
© RFL

Plus de 280 personnes ont participé à la journée nationale Innovations en serre au centre CTIFL de Balandran. « Une journée pour percevoir les perspectives de nos métiers, être plus performants sur nos exploitations et relever de nouveaux défis auprès des consommateurs et pour l’environnement », précise Valéry Pierre Goy, représentant de Légumes de France. Sur ces thématiques, le CTIFL a assuré qu’il répondrait présent. Après avoir rappelé la mise en place du projet Serre Capteur d’énergie dès 2009 sur le site de Balandran, sa directrice, Sarah Moyse, a annoncé un investissement de 1 million d’euros pour préparer la « nouvelle génération de serre ». Les différentes interventions ont ensuite témoigné des tendances technologiques déjà amorcées notamment l’éclairage des plantes. Pour Lieve Wittemans, de la station de recherche de Sint Kaltelijne Wave, l’intérêt d’un éclairage mixte Lampe à sodium + LED n’est plus à démontrer. Il s’agit maintenant d’optimiser la technique en travaillant sur la conduite de la plante, l’effeuillage notamment, et sur le positionnement des lampes, au-dessus des plantes ou dans la ligne de culture.

La physiologie des plantes est de retour

La serre fermée est également une innovation technologique en plein essor notamment dans le sud de la France. Raphael Tisiot, CTIFL, estime à 80 ha le parc français de serre fermée sur plus de 1000 ha de serre verre. Une enquête nationale sur ce type d’équipement sera réalisée en 2019 par le CTIFL. Pour Vincent Clément, producteur de tomate Rougeline et spécialiste de la serre fermée (à voir ici en vidéo), l’innovation vient de la maitrise des entrées de ravageurs et du découplage des flux d’air entrant et sortant pour une gestion totale du climat de la serre. « Lors des journées caniculaires de cet été nous avons maintenu 30 °C dans des serres peu blanchies », assure-t-il. La serre reste toutefois un outil de production végétale et Vincent Truffault, CTIFL, a « sonné le retour » de l’importance des connaissances en matière de physiologie de la plante. Aujourd’hui, celles-ci passent par l’intégration de capteurs et de modèles permettant de gérer une plante 2.0. « Les capteurs et la modélisation sont une voie d’amélioration pour gommer l’hétérogénéité des plantes mais il n’est pas possible d’instrumentaliser toutes les plantes », assure le spécialiste. Ces innovations seront largement reprises au niveau international lors du prochain Symposium Greensys sur les Technologies avancées pour les Serres Innovantes à Angers, du 16 au 20 juin 2019. Des sessions spécifiques dédiées aux professionnels y sont prévues pour échanger avec les chercheurs. La journée a également permis d’aborder l’évolution du contexte énergétique et les opportunités des certificats d’économie d’énergie (C2E). Quatre ateliers thématiques sur la qualité, le climat, les systèmes de cultures et les synergies (aquaponie, photovoltaïque..) ont également été présentés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes