Aller au contenu principal

L'interprofession des fruits et légumes d'Alsace met en avant la libre-cueillette des fraises

La campagne de fraise d’Alsace est lancée. L’interprofession et les producteurs de fraise d’Alsace mettent en avant les avantages des cueillettes en libre-service accessibles en toute sécurité. Elles concernent plus de la moitié de la fraiseraie régionale.

© RFL

La campagne de fraise démarre en Alsace. Les fraises d’Alsace sont commercialisées sur le territoire dans les hypermarchés, les supermarchés, les magasins de producteurs. Mais elles sont également récoltées par les particuliers dans les libres cueillettes spécialisées. Développé à partir des années 80, ce mode de récolte qui concerne la moitié des surfaces de fraise en Alsace est largement mis en avant par l’association des producteurs de fraise et l’interprofession des fruits et légumes d’Alsace. « Afin de répondre à des conditions d’accueil respectant les mesures barrières et sanitaires, un dispositif de biosécurité est mis en place dans les libres cueillettes », précisent les organisations, rappelant que « ces cueillettes sont des espaces privés balisés avec un accueil permettant le contrôle des clients. Les espaces ouverts à la récolte sur des surfaces unitaires de 10 000 à 60 000 m2 sont désignés par un cheminement défini (fléchage et rubalise). La cueillette dans ces conditions n’est pas un espace de loisir mais d’achat de produits alimentaires ».

La fraise en libre-cueillette 2,5 à 3 fois moins chère, selon l'interprofession

Le communiqué des professionnels met en avant le fait qu'avec la libre-cueillette, « une fraise cueillie en plein champ croise moins de personnes », par rapport à une fraise achetée dans un magasin. « La fraise cueillie en plein champ est ramassée par le consommateur, pesé et repris par le consommateur soit deux personnes », assure l’interprofession. Celle-ci argumente également sur les dépenses d’énergie (conditionnement, transport…) minimales et la fraîcheur maximale. « Les libres cueillette de fraise représente un grand intérêt de pouvoir diversifier l’alimentation. En supermarché le prix de la fraise est 2,5 à 3 fois plus chère que ramassé dans le champ. Les libres cueillettes sont donc un enjeu dans la diversification de l’offre alimentaire des foyers modestes. », assure-t-elle.

A lire aussi : La fraise Label Rouge retrouve la stabilité

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes