Aller au contenu principal

International Asparagus days à Angers : l’asperge fait son show

A l’issue de deux jours d’exposition et deux jours de visites de terrain, les International Asparagus Days ont été un rendez-vous « 100 % asperge et à haute valeur ajoutée ».

La 3e édition des International Asparagus Days (IAD) a accueilli au Parc des expositions d’Angers plus de 1000 participants venus de France et d’ailleurs (trente nationalités représentées en Europe, Asie, Amérique Latine, Amérique du Nord, Afrique).

Un format d’exposition unique

« Cet évènement 100 % asperge a rassemblé près de 50 % de la production mondiale de la filière », ont précisé les organisateurs (le Sival, salon international des techniques de production du végétal spécialisé en France, Macfrut, le salon italien des filières fruits et légumes et Christian Befve, expert mondial de l’asperge). Les IAD ont présenté un format d’exposition unique avec 80 entreprises françaises et internationales réunies autour d’un espace intérieur de 500 m2 de démonstrations grandeur nature de machines sur buttes de terre. Le cycle de conférences a notamment mis l’accent sur l’impérieuse nécessité de la qualité, tant à la production qu’auprès du consommateur. Une table ronde a réuni différents représentant de la filière asperge autour des nouvelles démarches de qualité et de respect de l’environnement (agriculture bio, biodynamique, Haute valeur environnemental (HVE) et Zéro résidu de pesticides). Selon Didier Duprat, consultant asperge, l’asperge bio représente environ 300 ha soit 6 % de l’aspergeraie française et dispose d’une association de producteurs d’asperges bio (Apab) qui compte 25 membres et est ouverte à de nouveaux adhérents. « L’asperge se prête bien à la production en bio à condition d’anticiper dès la plantation les problèmes phytosanitaires, par le choix variétal et les distances de plantation afin de limiter les conditions favorables aux bio-agresseurs, puis de renforcer les défenses naturelles de la plante à l’aide de fertilisants foliaires et d’éliciteurs », précise le spécialiste. La certification HVE dont l’objectif est de valoriser les exploitations respectueuses de l’environnement concerne aussi les producteurs d’asperge. Elle peut servir de socle à la démarche Zéro résidu de pesticides, portée par le collectif Nouveaux champs, comme c’est le cas à Fleuron d’Anjou, qui a commercialisé en 2019 ses premières asperges sous ce label.

Une vision à 360° de la filière asperge

Les visites techniques sur le terrain, qui ont encadré les deux jours d’exposition, ont rassemblé près de 400 visiteurs chez des entreprises innovantes au cœur des bassins de production. Les entreprises Langevine, spécialiste de la culture d’asperge bio en France et Fleuron d’Anjou, premier metteur en marché régional, ont été visitées en Val de Loire. En Nouvelle-Aquitaine, ce sont les sites d’exploitation de la famille Lebourg et de Planasa qui ont accueilli les délégations. « Ce programme a permis sur un temps dédié de concentrer tous les savoir-faire et les innovations au niveau mondial pour offrir aux visiteurs une vision à 360° de la filière asperge », ont assuré les organisateurs. Les IAD ont été un temps riche en échanges à « haute valeur ajoutée ». « Cet événement professionnel doit permettre aux acteurs du secteur, que des milliers de kilomètres séparent, de profiter d’un temps unique pour se rencontrer, créer des liens durables et œuvrer conjointement pour l’équilibre de la filière », a déclaré Christian Befve.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
Coo'Alliance
Nouvelle-Aquitaine : six OP unies pour fournir la restauration collective
La nouvelle entité Coo’Alliance veut peser dans l’approvisionnement f&l de la restauration collective en Nouvelle-Aquitaine.…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
Innovation bio : le consommateur veut être écouté et attend du local mais se moque de la praticité
François Labbaye de Bio Panel a proposé sur Natexpo un éclairage pour comprendre le consommateur bio, sa vision de l’innovation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes