Aller au contenu principal

Consommation
Inflation : « valeur refuge », la conserve de légumes se maintient

Les conserves de légumes notamment restent la famille de produits achetée le plus fréquemment selon l’Uppia. L’Union interprofessionnelle pour la promotion des industries de la conserve appertisée fait aussi le point sur l’impact de l’inflation sur les arbitrages alimentaires des consommateurs en général.

Les conserves de légumes restent la famille achetée le plus fréquemment (2 boîtes sur 3).
© Menu Fretin pour l’Uppia

Alors que les Français sont touchés par l’inflation et se voient contraints de changer leurs habitudes alimentaires (lire l’encadré ci-dessous), la conserve maintient ses performances, se réjouit l’Uppia – La Conserve le 14 novembre. L’Union interprofessionnelle pour la promotion des industries de la conserve appertisée) a publié les dernières données de consommation du rayon (étude Kantar pour l'Uppia, chiffres P9-2022 soit août-septembre 2022) et celles-ci montrent une stabilité des achats.

En volume et en valeur, les chiffres de la conserve restent stables par rapport à 2021. Avec un taux de pénétration à 99,9 %, la fréquence d'achat reste de 34,3 actes/acheteur, avec un panier moyen d'environ 50 kg par acheteur (48,6 en P9-2022) pour une valeur de 181,1 €.

 

Maïs et haricot vert se démarquent

« La stabilité des volumes reflète la confiance que les consommateurs accordent à l’appertisé. Valeur refuge, la conserve répond plus que jamais aux enjeux alimentaires des consommateurs (produits sains, accessibles, durables) », estime ainsi l’Uppia.

Si l’Uppia ne communique pas les détails par familles de produits, elle a cependant précisé quelques éléments à FLD. Ainsi, les conserves de légumes restent la famille achetée le plus fréquemment (2 boîtes sur 3). « Le maïs et le haricot vert se démarquent par les volumes achetés par consommateur, en augmentation. » Le taux de pénétration du segment Fruit diminue légèrement, mais les fréquences d'achat restent stables, ainsi que les volumes et les valeurs des paniers.

 

Inflation : une partition forte de la France en deux. « Avec l’inflation [+9,35 % en 2022 – Prévision Nielsen PGC-FLS], la crise sanitaire, ainsi que les récentes actualités, les Français changent leurs habitudes alimentaires sous la contrainte », annonce l’Uppia. Les classes modestes et foyers fragiles, inquiètes et « peu disposées à la dépense », entrent dans une phase de déconsommation, avec une baisse de 6 % des volumes pondérés sur l'ensemble des postes alimentaires. Avec une dévalorisation “seulement” de 2,4 % de leurs achats alimentaires, les foyers les plus aisés baissent en gamme pour faire face à l’inflation, notamment avec moins de bio et plus de fréquentation discount, mais avec tout de même « l’envie de se faire plaisir » avec un retour du hors-domicile (+1 %) et « des arbitrages autour du fait-maison, anti-gaspillage et respect de l’environnement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
« Déterminé » sur de nombreux dossiers, Marc Fesneau a mis fin à onze années d'absence des ministres de l'Agriculture au congrès de Légumes de France.
Congrès de Légumes de France : le ministre de l'Agriculture s'est dit attentif aux problématiques des producteurs
Le 65e congrès des producteurs de Légumes de France a accueilli le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, sur fond d’…
Pour Interfel, le fonds d’aide alimentaire durable rate sa cible
Enveloppe trop faible, fléchage déficient : pour l’interprofession fruits et légumes Interfel, le fonds d’aide alimentaire…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes