Aller au contenu principal
Font Size

Tomates
Haute valeur environnementale pour Solarenn

La coopérative bretonne s’est lancée cet été dans la certification HVE des exploitations de ces adhérents. Vingt-quatre viennent d’être certifiées de niveau 3.

Vingt-quatre exploitations sur les trente-deux que compte la coopérative ont été certifiées.Solarenn travaille avec les autres afin qu'elles puissent obtenir la certification de niveau 3 d'ici la fin de l'année.
© Solarenn

Vingt-quatre maraîchers sur les trente-deux que compte la coopérative bretonne, ont reçu la certification de niveau 3 fin janvier et la coopérative entend le faire savoir. Dès le mois de mars, des tomates Solarenn arboreront le logo Haute Valeur Environnementale. « Certains packs étaient déjà finalisés, affirme Isabelle Georges, directrice de la coopérative Solarenn, on va inclure le logo dans le film et certaines références seront stickées ».

La coopérative s’est penchée sur la certification HVE l’été dernier. Arnaud Letac, le responsable qualité environnement a été missionné auprès de producteurs référents de la coopérative pour étudier ce qu’il restait à faire pour obtenir la certification. La coopérative a ensuite mis en place un plan d’action collectif afin d’aboutir à la certification des vingt-quatre maraîchers.

« Certains de nos gros clients prêtaient à cette certification une attention particulière. Ça valide nos pratiques. C’est une reconnaissance de ce qu’on faisait déjà. Par rapport aux diverses certifications privées, la HVE est reconnue au niveau du ministère, par les ONG et par les consommateurs. Tout le monde s’y intéresse. Cela nous permet aussi de nous démarquer de la concurrence étrangère », explique Isabelle Georges.

L’objectif pour Solarenn est que 100 % des exploitations de la coopérative soient certifiées de niveau 3 cette année. « Pour certaines exploitations, on n’était pas sûr qu’elles puissent être certifiées, on a préféré attendre et on va travailler avec elles sur les points de blocage », explique Isabelle Georges.

« Toutes les exploitations de petits fruits (tomates cerise, rondes…) sont certifiées HVE », affirme Isabelle Georges. Ce n’est pas le cas de toutes les tomates grappe par exemple. Les produits vrac, qu’ils soient issus d’exploitations HVE ou non, ne seront pas stickés. « Mais si un client souhaite du vrac HVE, nous sommes capables de le tracer et de le lui fournir », précise la directrice.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Vignette
Nouvelle condamnation pour "francisation" de kiwis
Deux sociétés ardéchoises ont été condamnées à une amende pour fraude, après avoir commercialisé des kiwis importés en les…
[Coronavirus Covid-19] L’après-crise, un retour à une non-normalité
Le rapport “Pressing Refresh” analyse l’avenir du secteur des fruits et légumes frais après la crise sanitaire, d’un point de vue…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes