Aller au contenu principal

Bravura, Cantus, Dahli... des nouvelles variétés de fraise en observation

Les nouvelles variétés de fraises sont évaluées selon de nombreux critères concernant la plante, la production, le fruit, la qualité gustative et les aptitudes à la conservation. Quatre d’entre elles sont ici présentées selon les observations réalisées au CTIFL.

Chaque année, de nouvelles variétés de fraisiers sont commercialisées. Ces dernières proviennent principalement de sélectionneurs britanniques et italiens. « Elles possèdent donc des caractéristiques en termes de précocité, de rendement et de qualité, qu’il est nécessaire d’évaluer dans les conditions de production française », mentionnent Justine Garnodier et Myriam Capron, CTIFL (1). Ainsi, le CTIFL étudie le comportement de celles-ci en production hors-sol, chauffée et non chauffée, en les comparant aux références. Une dizaine de nouvelles variétés commerciales intègre chaque année les essais réalisés dans le cadre du stade A. Leur évaluation porte sur l’observation et la caractérisation de 42 critères (voir encadré). Elles sont comparées aux témoins, qui sont les variétés de référence chez les producteurs : Gariguette (précoce, référence en qualité gustative), Cléry (précoce, référence de productivité), Charlotte (remontante), Darselect (saison) et Matis (tardive). Quatre d’entre elles ont été observées et décrites. « En 2020, les nouvelles variétés évaluées couvrent tous les créneaux de production (précoce, saison, tardif). Pour les remontantes, Cantus et Bravura sont des variétés avec un bon niveau gustatif. Le niveau de rendement de Cantus est cependant inférieur aux témoins. Sur le créneau précoce, FE1711 est une variété aromatique et gustative qui possède un fort niveau de rendement commercialisable », résument les spécialistes.

Bravura, un bon niveau de rendement et des fruits gustatifs

 

 
Bravura est une variété remontante de précocité de type Cléry avec un rendement équivalent et une qualité gustative jugée supérieure aux témoins. © CTIFL
Bravura est une variété remontante de précocité de type Cléry. Les plantes présentent une vigueur moyenne à forte, un port intermédiaire et une faible production de stolons tout au long de la culture. Les fruits sont de calibre moyen (20 g) et présentent des akènes enfoncés. Ils sont brillants, et n’ont pas tendance à foncer. La coloration du fruit est rouge vif en début de récolte et tire sur le rouge sang à mi-récolte. Les fruits sont de forme globoconique à cunéiforme court avec une légère hétérogénéité. La fermeté rend l’épiderme résistant. Seules quelques mâchures sont visibles après conservation. La qualité gustative est jugée supérieure aux témoins. Les fruits sont sucrés (7,4 à 9,3 % Brix contre 8,3 à 9,4 % Brix pour Gariguette sur le créneau hors-sol à froid), un peu aromatiques, fermes (Indice durofel de 80 contre 65 pour Gariguette), et légèrement juteux. Les rendements de cette variété sont du même niveau que ceux de Cléry.

 

Cantus, un compromis entre qualité gustative et conservation

 

 
Cantus est une variété remontante présentant une précocité de type Darselect présentant un compromis entre qualité gustative et conservation. © CTIFL
Cantus est une variété remontante présentant une précocité de type Darselect. La vigueur des plantes est faible, et aucune production de stolons n’a été notée dans les essais réalisés cette saison. Cantus présente une belle présentation dans l’ensemble avec une forme ronde, globoconique. Le calibre est homogène et élevé (26 g). La coloration est rouge sang en début de récolte et tire sur le rouge cardinal à mi-récolte. Quelques gros fruits striés à pointes blanches ont fait leur apparition en fin de récolte, causant une augmentation du taux de déchets. La tenue en conservation de cette variété est très bonne (pas de mâchures, les calices restent frais, brillance intacte). Au niveau gustatif, elle est aromatique et est jugée plus intéressante que les témoins avec un bon équilibre sucre/acide.

 

Dahli, belle présentation et faible taux de déchets

 

 
Dahli présente une précocité de type Gariguette avec une très forte vigueur de plante, un faible taux de déchets et un rendement supérieur aux témoins. © CTIFL
Dahli présente une précocité de type Gariguette avec une très forte vigueur de plante. Son port est dressé et sa production de stolons est intermédiaire. Les fruits ont une jolie présentation. Ils sont de couleur rouge sang en début de récolte et tirent sur le rouge cardinal à mi-récolte. Le fruit est brillant tout au long du cycle de production et présente un calibre moyen (20 g). La tenue en conservation est très correcte, seuls quelques sépales sont adhérents et fanés. La qualité gustative est standard en début de récolte (valeurs des paramètres physico-chimiques proches de ceux de Cléry) et s’améliore par la suite avec une augmentation du taux de sucre (8,9 % Brix). Cette variété a présenté le plus faible taux de déchets de l’essai (3 %) et son rendement est bien supérieur aux témoins.

 

FE1711, la plus productive des nouvelles variétés à l’essai

 

 
FE1711 est une variété de précocité de type Cléry qui a présenté le plus fort rendement commercial de l'essai. La variété est jugée aromatique et gustative. © CTIFL

FE1711 est une variété de précocité de type Cléry. Elle a présenté le plus fort rendement commercial de l’essai avec 579 g/plante sur le premier jet de production. FE 1711 présente une vigueur de plante forte à très forte, un port intermédiaire et une production de stolons faible tout au long de la culture. Les fruits ont présenté une tendance à foncer, mais affichent une très belle présentation. Les akènes jaunes contrastent avec le rouge cardinal profond des fruits. La tenue en conservation est bonne malgré la présence de quelques mâchures. Au niveau qualitatif, la variété est jugée aromatique et gustative : sucrée (8 à 8,2 % Brix), moyennement acide (11,1 à 12,4 méq NaOH normale/100 g de pulpe), fondante et juteuse.

Tiré de Infos CTIFL octobre 2020. Fraise hors-sol : quelles nouveautés pour 2021 ?, Justine Garnodier, Myriam Capron, CTIFL

A lire aussi : Des fraises blanches dans les rayons  ?

 

42 Critères d’évaluation

La fraise est un fruit fragile. Pour répondre aux attentes de la filière, le protocole d’évaluation des nouvelles variétés prend en compte 42 critères établis par le CTIFL et le Ciref en 2001. Ces notations à différents stades de production doivent satisfaire l’ensemble des attentes des différents maillons de la filière. Ces évaluations portent sur la plante (huit critères : vigueur, niveau de tolérances…), sur la production (six critères : précocité, rendement…), sur le fruit (douze critères : couleur, homogénéité, brillance, forme, calibre…), sur la qualité gustative (huit critères : arômes, acidité, sucre, jutosité, % Brix…) et les aptitudes à la conservation (huit critères). Les mesures concernant le fruit, la qualité gustative et l’évaluation de l’aptitude à la conservation sont réalisées en début de récolte, et à mi-récolte. Cette année, une mesure supplémentaire de ce paramètre a été réalisée lors de la remontée afin d’évaluer l’impact de la chaleur sur la conservation.

25 nouvelles variétés de fraise par an au niveau mondial

Sur les dix dernières années, le CPVO a enregistré en moyenne 25 nouvelles demandes de protections pour les variétés de fraises. Parmi elles, cinq pays sont à l’origine de 79 % des nouvelles variétés : Angleterre, Italie, Pays-Bas, Espagne, France. La France est le cinquième pays qui comptabilise le plus de dépôts de dossiers sur les dix dernières années, avec une implication notamment d’Invenio (ex Ciref), des pépinières Darbonne, du pépiniériste obtenteur Marionnet et de Guilloteau. Le CPVO est un système de protection des obtentions végétales établi par la législation de la Commission européenne. Ce système permet l’octroi de droits de propriété intellectuelle, valables dans toute l’Union européenne, pour les variétés végétales.

Des consortiums pour de nouvelles variétés

 

Invenio propose une vitrine de nouvelles variétés dans trois types de fraises : printemps, saison, remontante. © RFL
Le Ciref, devenu Invenio en 2019, est l’obtenteur entre autres, des variétés Ciflorette, Charlotte, Cirafine, Cijosée… En 2018, la structure a mis en place un système d’évaluation et de développement de ses nouvelles obtentions. Celui-ci est constitué de consortiums d’évaluation composés de l’obtenteur et de sa filiale commerciale Invenio Solutions et d’acteurs de la filière fraise (organisations de producteurs, pépiniéristes, producteurs, metteurs en marché) qui se positionnent pour développer de nouvelles variétés. « Les entreprises ont l’opportunité de mutualiser leurs efforts. Elles deviennent de véritables acteurs de la sélection », faisait remarquer Jean-Louis Olivier, président du Ciref et fraisiculteur lors du lancement. Ainsi, chaque année, Invenio propose une vitrine de dix variétés dans trois types de fraises différentes. Les « rondes de printemps », « longues de printemps » « ont déjà été ainsi proposées aux adhérents les années précédentes. En 2020, la vitrine variétale était composée de fraises remontantes », commente Marie-Laure Bayard qui développe les variétés Invenio. Manon des fraises a servi de pilote pour mettre en place ce principe de consortium d’évaluation. Aujourd’hui, la variété est développée par les pépinières Angier International. « En France, sa valeur gustative est reconnue dans le Sud avec un packaging spécial conçu par Angier. De plus, Manon des fraises a obtenu d’excellents résultats deux ans de suite en essais sol en Italie », précise la spécialiste. Parmi les obtentions Invenio-Ciref, Rubis des jardins est très populaire en bio et la variété Cirafine revient grâce à sa très bonne tolérance oïdium.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Flambée des coûts de l’énergie : en péril, les entreprises de la filière fruits et légumes demandent un bouclier énergétique spécifique
Interfel a réuni la presse ce jeudi 22 septembre afin que les professionnels témoignent de l’impact de la hausse des coûts de l’…
Avis de tempête pour l’exportation espagnole de fruits et légumes
Acteur de premier plan dans la production et l’exportation de fruits et légumes, l’Espagne connaît, à l’instar de ses collègues…
Salades : l’inflation aura-t-elle des conséquences sur la consommation ?
Si la consommation de salade continue d’augmenter dans le monde, les producteurs français s’inquiètent de l’inflation qui…
[Sécheresse] : « En Bretagne, l’irrigation des légumes d'industrie devient indispensable »
Confrontés à la sécheresse, les légumes d'industrie voient leurs volumes fortement régresser en Bretagne cette année, notamment…
Flambée des coûts de l'énergie : la région Hauts-de-France se mobilise pour les endiviers, filière en péril
La flambée des coûts de l’énergie met en péril le modèle économique des endiviers des Hauts-de-France et la pérennité de la…
Sécheresse en Bretagne : quelles conséquences pour les légumes ?
La sécheresse de l’été, qui fait suite à un hiver déjà déficitaire en eau, a eu des conséquences importantes pour les légumes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes