Aller au contenu principal

Fruits & Légumes : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière fruits & légumes, de la production à la distribution

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Essais de la station de Bretagne Sud : répondre aux besoins des maraîchers diversifiés

Diversification, matériaux biodégradables, tunnel mobile, amélioration des conditions de travail… La Station expérimentale de Bretagne Sud a présenté ses essais.

Des essais sont menés sur les associations de cultures, l’enherbement des serres de fraise hors-sol, le mildiou terrestre ou encore sur l’évaluation d’un système très bas intrants en maraîchage conventionnel.
© V. Bargain

250 producteurs ont participé fin septembre à la porte ouverte de la Station expérimentale de la Chambre d’agriculture d’Auray, dédiée au maraîchage diversifié bio et conventionnel. La diversification est une thématique importante en maraîchage diversifié. Depuis 2015, la station travaille sur l’amélioration de la conservation du potimarron en AB. Les essais montrent que plus on récolte tôt, dès début août, meilleure est la conservation, au détriment toutefois du goût. La date optimale de récolte pour assurer à la fois une bonne conservation et une bonne qualité gustative est la mi-août.

La patate douce en essais

« De plus, il n’y a alors pas de particules de paillage collées sur les potimarrons. C’est par contre une période déjà chargée en travaux », commente Maët Le Lan, responsable de la Station. Un essai consistant à couper les potimarrons à la date optimale et à les ramasser plus tard n’a pas donné de bons résultats en conservation, du fait peut-être de températures très chaudes en août-septembre. Plusieurs essais sont menés aussi en plein champ et sous abri sur la patate douce qui se développe chez les maraîchers. Les essais portent notamment sur la densité de plantation, pour réduire le coût d’implantation, sur l’utilisation de paillages et sur les variétés, avec notamment la gamme Voltz et la nouvelle gamme de Volmary. Un essai sous abri montre aussi qu’une fertilisation à base de luzerne fraîche donne des rendements commercialisables identiques, voire supérieurs à ceux d’une fertilisation à base d’engrais du commerce, avec toutefois une surcharge de travail. Un thème important depuis cinq ans est l’amélioration des conditions de travail. En 2018 et 2019, un essai a comparé trois conduites en maraîchage bio de plein champ : une conduite témoin, une conduite robotisée (Oz) et une conduite assistée (Toutilo). « Les essais 2018 en poireau n’ont pas montré de différence de rendement entre les trois conduites, indique Maët Le Lan, responsable de la station. Les deux années confirment aussi le gain de confort et la polyvalence de Toutilo. L’outil a toutefois un certain coût. Pour évaluer sa rentabilité, il faudrait chiffrer le coût de la pénibilité du travail en termes de dépenses de santé, arrêts maladie… »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Grève sur les ports : « La perte de chiffre d’affaires est colossale pour les exportateurs »
Trois questions à Christophe Artero, directeur général de FDA International et adhérant à l’Aneefel, interrogé le 24 janvier…
Sortir du glyphosate avec des alternatives acceptables

Le plan de sortie du glyphosate d’ici fin 2020, pour les usages pour lesquels des alternatives non chimiques…

smart ripe 2
[Fruit Logistica 2020] L’emballage qui mesure la maturité des fruits
Les ventes des produits exotiques en magasin sont souvent entravées par le manque de connaissance du consommateur. Mais, cela…
« Nous devons nous former à communiquer sur la HVE, apposer le logo HVE sur les vergers », ont insisté les arboriculteurs lors du congrès de la FNPF. © Véronique Bargain - FLD
La HVE, une opportunité de communication positive
La HVE a été au centre des débats du 74e congrès de la FNPF. Les producteurs de fruits français y voient une clé d’entrée sur le…
Vincent Schieber, Président IRFEL, association des stations d’expérimentation Fruits et Légumes en France
« L'Irfel regroupe 14 stations d'expérimentation régionales en fruits et légumes  »

Trois questions à Vincent Schieber, président d'Invenio et de l'association Irfel.

 

De gauche à droite : Gerhard Dichgans (coordinateur de Interpoma Congress), Thomas Mur (directeur général du parc des expositions de Bolzano) et Georg Kössler (président du consortium Pomme du Sud Tyrol). © Julia Commandeur - FLD
Innovation variétale et marché américain : deux sujets d’Interpoma
Le salon Interpoma a dévoilé les contours de sa 12e édition. Gerhard Dichgans, nouveau coordinateur de l’Interpoma Congress, a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes