Aller au contenu principal

Arboriculture : quatre outils d'aide à la décision pour optimiser l'éclaircissage

Afin d'aider à positionner les molécules éclaircissantes et juger de l'efficacité des applications, plusieurs outils d'aide à la décision sont disponibles.

Ces OAD permettent d’affiner le positionnement des applications de substances éclaircissantes.
© M. Le Corre

Après la « taille » des arbres, l’éclaircissage est le second moyen de maîtrise de la charge. La réponse aux stratégies d’éclaircissage appliquées est complexe et dépend de plus de 30 facteurs. L’efficacité de ces produits éclaircissants dépend pour beaucoup du climat et de la vitesse d’évolution de la phénologie. Plusieurs outils d’aide à la décision (OAD) sont actuellement disponibles pour les producteurs et/ou leurs conseillers. « Ils tentent de mimer le fonctionnement du système « verger-climat-stratégie éclaircissage », détaille Nicolas Drouzy lors du webinaire rencontre technique éclaircissage pommier et poirier en mars 2021. Ces OAD permettent d’affiner le positionnement temporel et géographique des applications de substances éclaircissantes.

1 - Le modèle RIMpro éclaircissage des pommes

« J’utilise le modèle RIMpro éclaircissage pour positionner les dessicants sur les parcelles en bio du Verger expérimental de Poisy, témoigne Nicolas Drouzy, conseiller à la chambre d’agriculture Savoie-Mont-Blanc. Il me permet de déterminer la fécondation des « fleurs centrales » en fonction de leur date d’ouverture et d’ajuster la cadence des applications. » Pendant la floraison, le modèle simule la vitesse de croissance des tubes polliniques en fonction des conditions météorologiques passées et prévues sur 7 jours. Chaque jour de nouvelles fleurs s’ouvrent. Le pollen qui s’y dépose, crée l’allongement du tube pollinique et quelques heures à quelques jours après le pollen vient féconder l’ovaire.

« Les applications de dessicants visent à brûler les tubes polliniques des fleurs secondaires, continue le spécialiste. Le modèle permet de connaitre la date de fécondation des premières fleurs ouvertes et de positionner les dessicants après. Cette donnée permet de resserrer ou de rallonger la cadence des applications selon l’objectif d’éclaircissage. » En post-floraison, le modèle donne une information sur le grossissement des jeunes fruits. L’efficacité attendue des produits « hormonaux » est calculée en fonction des calibres et de l’absorption des matières actives qui dépend des conditions climatiques. Certaines molécules sont fortement dépendantes du bilan glucidique et donc de la balance des carbohydrates.

2 - L’outil de cartographie CClair

CClair permet de créer des cartes de préconisation d’intensité d’éclaircissage. Les données s’acquièrent grâce à des appareils photos embarqués qui prennent une face de chaque arbre en photo et les géolocalisent. Le logiciel compte le nombre de point blanc et produit une carte avec trois niveaux d’intensité de floraison. « Cet outil est intéressant sur les parcelles hétérogènes, témoigne le technicien arboricole. Le producteur peut ajuster les niveaux de floribondité afin de localiser les arbres peu chargés qui n’auront pas de besoin d’éclaircissage, ceux avec un besoin d’éclaircissage moyen et ceux nécessitant un éclaircissage fort. Une cartographie réalisée au stade E2, permet de positionner l’étéphon sur les arbres les plus chargé afin d’essayer de limiter les phénomènes d’alternance intra parcellaire. »

3 - Les OAD utilisant la méthode Greene : l’application Fix’up

La méthode de Greene permet d’estimer le taux de chute des fruits en fonction de leur grossissement en plus de 7 jours. Ceux dont la croissance est inférieure à la moitié de la croissance du fruit qui croît le plus vite sont voués à chuter. Fix’up est une application qui calcule ce taux et permet ainsi d’estimer l’efficacité d’une application de produit éclaircissant. Le calcul se fait à partir de la mesure du diamètre d’un échantillon de fruits, issus de corymbes repérés sur des arbres représentatifs du niveau de floraison de la parcelle, avant application et 7 jours aprés. « A ce jour cette méthode est chronophage et n’est pas réalisable sur toutes les parcelles d’une exploitation. En revanche elle peut s’avérer utile en cas de doute avant de programmer une application supplémentaire », souligne Nicolas Drouzy.

4 - Brevismart

Brevismart est un outil croisant diamètre des fruits et conditions météorologiques propres à l’efficacité de la métamitrone afin de prévoir les dates d’applications les plus favorables à l’utilisation du Brevis. « Dans l’essai réalisé par le Verger Expérimental de Poisy, nous avons pu constater des différences entre efficacité a priori avec les données météo prévisionnelles, à posteriori avec les données météo réelles et l’efficacité réelle», détaille le technicien. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Epreuve d'artisteCité gastronomie Paris Rungis
Cité de la gastronomie Paris-Rungis : premier coup de pioche en 2024
Nouvel équipement au sein d’un quartier animé de sept hectares, la Cité de la gastronomie Paris-Rungis ouvrira ses portes en 2027…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Pour Interfel, le fonds d’aide alimentaire durable rate sa cible
Enveloppe trop faible, fléchage déficient : pour l’interprofession fruits et légumes Interfel, le fonds d’aide alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes