Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Partenariat
[Salon de l'Agriculture] Demain la terre veut toucher la restauration grâce à Vivalya

Sur le Salon de l’agriculture, Demain la terre a signé un partenariat avec le réseau de grossistes Vivalya. L’association accueille aussi deux nouveaux adhérents.

Autour de la table pour la signature du partenariat (de gauche à droite), Philippe Guyot (directeur général Vivalya), Geoffroy Cormorèche (président Demain la terre), Denis Le Saint (président de Vivalya) et Marc de Nale (directeur Demain la terre).    © Philippe Gautier - FLD
Autour de la table pour la signature du partenariat (de gauche à droite), Philippe Guyot (directeur général Vivalya), Geoffroy Cormorèche (président Demain la terre), Denis Le Saint (président de Vivalya) et Marc de Nale (directeur Demain la terre).
© Philippe Gautier - FLD

Au Salon de l’Agriculture, le 24 février, l’association Demain la terre a renforcé ses liens avec l’aval de la filière. Elle a signé un partenariat avec le réseau de grossistes Vivalya pour la mise en avant des fruits et légumes labellisés Demain la terre auprès des 40 000 clients du réseau. Ce partenariat renvoie à celui liant l’association à Saveurs Commerce (cf. FLD Hebdo du 3 octobre 2019), comme l’a précisé Geoffroy Cormorèche, président de Demain la terre. Il explique tout l’intérêt de ce rapprochement : « Suite à un premier partenariat avec Saveurs Commerce l’an dernier, il y avait un maillon manquant, celui des grossistes. Aujourd’hui, les wagons sont raccrochés. De plus, ce partenariat doit nous permettre aussi de toucher la restauration collective et indépendante, sur laquelle le réseau Vivalya est positionné ».

Le président de Vivalya, Denis Le Saint, a souligné que « dans une période où la sécurité alimentaire prime, notre devoir est de savoir rebondir sur des démarches comme Demain la terre, qui présente une approche globale et qui a su s’inscrire dans la durée ».

Premier transformateur adhérent

L’autre actualité de l’association est l’annonce de deux nouvelles adhésions. Il s’agit du producteur de champignons Lou Légumes basée à Poilley (Ille-et-Vilaine). L’entreprise bretonne entend du coup aller plus loin dans sa démarche écoresponsable engagée depuis plusieurs années : installation de ruches, poses de panneaux photovoltaïques sur le site de Poilley à l’occasion de son agrandissement prévu pour la fin de l’année… L’autre adhésion marque l’arrivée du premier « pur » transformateur dans l’association : Vergers de Gascogne, créé en 1946 et basé à Montestruc (Gers), propose 200 références de conserves de fruits ou de légumes, dont des pêches blanches en sirop, un produit prémium que l’on retrouve en épicerie fine et en restauration étoilée. L’entreprise a aussi développé une gamme de légumes mijotés sous la marque Cap Bio.

« Désormais, notre démarche va vraiment de la graine jusqu’à l’assiette du consommateur », Geoffroy Cormorèche, président Demain la terre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

11400 ha de melons devaient être cultivés en France en 2020. Le bio et la Haute valeur environnementale (HVE) se développent. © Véronique Bargain - FLD
Le melon en recherche de valorisation
Melon haut de gamme, bio, sans pesticides, nouveaux types : alors que les surfaces baissent et que les prix stagnent, les…
[Coronavirus Covid-19] La cerise des Monts du Lyonnais, davantage en barquette ?
Une belle récolte en qualité et en quantité est attendue. Les deux gros faiseurs de la cerise de Bessenay, Cerifrais et Chambe…
[Coronavirus Covid-19] Les Français, confinés, font le choix de produits responsables
Quel est l’impact du confinement sur les achats alimentaires ? La forte croissance du bio-équitable-local sera-t-elle remise en…
Pour Lionel Wolberg, PDG d’Organic Alliance, « pendant la crise du Covid-19, certains consommateurs sont venus pour la première fois en magasin bio et je pense qu’ils reviendront ».   © Organic Alliance
[Coronavirus Covid-19] L’activité d’Organic Alliance n’a pas été handicapée par la pandémie
Acteur historique de la distribution de fruits et légumes bio, Organic Alliance, né du regroupement ProNatura et Vitafrais, a…
[Coronavirus Covid-19] Pomme de terre primeur : la saison semble sauvée
Après des débuts chaotiques, au début du confinement, le marché de la pomme de terre primeur est revenu à une situation plus…
[Coronavirus Covid-19] Les saisonniers européens peuvent venir travailler en France, sous conditions
[Article mis à jour le 26 mai 2020] Les saisonniers agricoles européens munis d'un contrat de travail en France sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes