Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Marché de la transformation
[Coronavirus Covid-19] Avec la fermeture des restaurants, il faut trouver de nouveaux débouchés pour la pomme de terre d'industrie

La fermeture des restaurants européens met en péril l’équilibre économique pour la pomme de terre d’industrie. Toute la filière se bat pour trouver des solutions.

La fermeture des restaurants met en péril l'équilibre économique de la pomme de terre d'industrie. © (Photo d'archives) Philippe ...
La fermeture des restaurants met en péril l'équilibre économique de la pomme de terre d'industrie.
© (Photo d'archives) Philippe Gautier - FLD

Bien que les professionnels approuvent et comprennent les mesures prises par le gouvernement en matière de fermeture des restaurants en Europe, comme le rappelle le Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre (GIPT) dans un communiqué du 24 mars, cela a « une conséquence majeure sur l’équilibre économique des filières pommes de terre ».

La situation actuelle avec « le confinement et la fermeture des restaurants ainsi que la baisse du fret vers l’Asie a un impact négatif fort sur la transformation de pommes de terre en produits surgelés, en France et en Europe », précise le GIPT. À cette date le groupement, citant une source UNPT, estime à « 500 000 t les pommes de terre françaises aujourd’hui en stock qui pourraient ne pas être transformées avant la fin de la campagne ». Des sites industriels ont dû fermer.

La hausse des ventes de pommes de terre en magasin, transformées (frites surgelées notamment) ou fraîches, a permis d’absorber une partie de cette production. Mais c’est loin d’être suffisant.

Toute la filière pommes de terre étudie tous les débouchés alternatifs qui pourraient permettre de diminuer les stocks « sans déstabiliser des équilibres déjà fragiles », indique le GIPT.

Ont été évoqués : alimentation animale, méthanisation, transformation en alcool, stockage public… De son côté, le CNIPT rappelle qu’en tout état de cause, « il faut bien vérifier avant une éventuelle commercialisation que les pommes de terre non utilisées par l’industrie sont d’une qualité correspondant aux exigences définies par l’arrêté de commercialisation du 3 mars 1997 », pour le marché du frais très exigeant en France.

« Si aucune solution n’est rapidement trouvée, la filière s’attend à une situation très critique en termes économique, sanitaire et environnemental, et ceci à très court terme », s’inquiète le groupement.

Sur le même sujet : Des ventes de pommes de terre fraîches exceptionnelles

La production de pommes de terre industrielles représente près de 3 Mt en France, dont 1,5 t pour l’Europe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

11400 ha de melons devaient être cultivés en France en 2020. Le bio et la Haute valeur environnementale (HVE) se développent. © Véronique Bargain - FLD
Le melon en recherche de valorisation
Melon haut de gamme, bio, sans pesticides, nouveaux types : alors que les surfaces baissent et que les prix stagnent, les…
[Coronavirus Covid-19] La cerise des Monts du Lyonnais, davantage en barquette ?
Une belle récolte en qualité et en quantité est attendue. Les deux gros faiseurs de la cerise de Bessenay, Cerifrais et Chambe…
[Coronavirus Covid-19] Les Français, confinés, font le choix de produits responsables
Quel est l’impact du confinement sur les achats alimentaires ? La forte croissance du bio-équitable-local sera-t-elle remise en…
Pour Lionel Wolberg, PDG d’Organic Alliance, « pendant la crise du Covid-19, certains consommateurs sont venus pour la première fois en magasin bio et je pense qu’ils reviendront ».   © Organic Alliance
[Coronavirus Covid-19] L’activité d’Organic Alliance n’a pas été handicapée par la pandémie
Acteur historique de la distribution de fruits et légumes bio, Organic Alliance, né du regroupement ProNatura et Vitafrais, a…
Le désherbage par travail mécanique du sol et la tonte des lignes de plantation sont les deux méthodes alternatives déjà mises en œuvre par les arboriculteurs.  © RFL
Le CTIFL évalue l'impact du retrait du glyphosate
Le CTIFL a dressé un état des lieux technico-économique pour apprécier les enjeux du retrait du glyphosate en France. Des…
[Coronavirus Covid-19] Les saisonniers européens peuvent venir travailler en France, sous conditions
[Article mis à jour le 26 mai 2020] Les saisonniers agricoles européens munis d'un contrat de travail en France sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes