Aller au contenu principal
Font Size

RHD
[Coronavirus Covid-19] De nouveaux enjeux pour le Food Service lors de la reprise

Une étude de Food Service Vision analyse l’impact de la crise Covid-19 sur le secteur du Food Service. Elle met aussi en lumière les nouveaux paramètres que les acteurs devront prendre en compte lors de la reprise.

© Pixabay

Alors que l’année 2019 aura été globalement positive pour la filière du food service fran­çais (bonne activité touristique, météo favorable, développement de la livraison à domicile…), 2020 sera marquée par la crise du Covid-19.

Lire aussi : Restauration : rien ne sera plus comme avant ?

Entre janvier et fin mars, la restaura­tion a vu son chiffre d’affaires s’effondrer : -1 % en janvier, -4 % en février, -15 % entre le 1er et 15 mars, -74 % entre le 15 et le 30 mars. Au total, le bilan du premier trimestre s’éta­blit à -16 %, selon la première édition de la Revue Stratégique dédiée aux conséquences du coronavirus sur le secteur du food service, publiée mi-avril par le cabinet conseil Food Service Vision. Cette étude prospective sera régulièrement actualisée dans les prochains mois.

Activité inégale selon les secteurs

La baisse d’activité depuis le confinement est inégale selon les secteurs de la restauration : quasi-stabilité pour la restaura­tion collective ; -30 à 50 % pour les commerces de proximité ; -70 à 85 % pour la restauration rapide et l’hôtellerie ; -90 à 100 % pour la res­tauration à table, scolaire et d’entreprise. La livraison, seul canal encore actif dans la restauration commerciale, fait preuve d’une résistance relative. L’arrêt quasi-total de la restauration hors-domicile provoque un report forcé de la consommation vers la GMS.

De nouveaux enjeux pour la reprise

A début avril, Food Service Vision estime de 430 millions de repas ont été perdus pour une perte de chiffre d’affaires de 3,5 Md€ pour la restauration et de 1,1 Md€ pour les fournisseurs.

Alors, quels scénarios pour le redémarrage de la restauration ? « Les décisions politiques de déconfinement, la confiance des consommateurs, le pouvoir d’achat disponible et la dynamique des opérateurs conditionneront la reprise, analyse le cabinet conseil. A cela, il faudra prendre en compte les nouveaux enjeux : un intérêt croissant pour l’offre de circuit court, répondant à des normes d’hygiène plus strictes, et pour le sans-contact, l’importance du plaisir, de la convivialité et de la sécurité dans l’expérience consommateur, et une nouvelle équation à résoudre en matière de rapport qualité/prix face à une potentielle baisse du pouvoir d’achat dans les mois à venir. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
L’atelier d’écossage du haricot Coco de Paimpol a été perfectionné pour la campagne 2020. © Cerafel
L’UCPT s’adapte et devient les Maraîchers d’Armor
La nouvelle coopérative Les Maraîchers d’Armor regroupe les adhérents des coopératives de base de l’UCPT, Bro Dreger, la Presqu’…
La plantation en sol de trayplants de fraisier est en augmentation chez les maraîchers diversifiés. Cette technique est maintenant bien maîtrisée par les professionnels. © C.A Savoie Mont-Blanc
Des trayplants de fraisiers pour se diversifier
La production de fraises sous abris froids se démocratise dans les systèmes maraîchers diversifiés, afin de disposer d’un produit…
La tomate de Marmande veut se faire reconnaître
La marque collective Tomate de Marmande est une première étape vers l'IGP Tomate de Marmande qui concerne déjà les produits frais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes