Aller au contenu principal

[Coronavirus Covid-19] 3 questions pratiques sur la vente directe

© RFL

Les points de vente à la ferme et points de vente collectifs peuvent-ils rester ouverts ?

Les points de vente à la ferme ou en collectif peuvent entrer dans la catégorie "Autres commerces de détail alimentaires et magasins spécialisés" et font donc partie des commerces qui peuvent rester ouverts, en respectant les mesures de distanciation et du nombre de personnes acceptées dans les locaux. C'est ce qu'indique le site du gouvernement (onglet "les établissements fermés").

 

Quel document faut-il avoir lors des livraisons de produits alimentaires aux clients ?

Les chefs d’exploitation souhaitant réaliser des livraisons doivent compléter, pour eux-mêmes, un justificatif de déplacement professionnel disponible sur le site du ministère de l’Intérieur en précisant le trajet de la livraison. Il conseille d’être toujours muni d’un extrait de Kbis, inscription au registre agricole… ou de tout autre document justifiant qu’ils sont agriculteurs au cours de leurs déplacements.

 

Les clients peuvent-ils venir chercher leurs commandes à la ferme ?

Les activités de vente à emporter et de livraison sont maintenues dans les restaurants et débits de boissons, avec la recommandation d’éviter tout contact. Le client devra remplir, pour se déplacer, l’attestation de déplacement dérogatoire et en sélectionnant le motif : "déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés". Il doit porter sur lui les justificatifs de déplacement, sous format papier uniquement. Les drives fermiers sont déclarés du point de vue de la réglementation sanitaire comme un commerce de détail. Les mesures de prévention et les consignes de biosécurité doivent être appliquées au moment de la vente.

Sources FNSEA, APCA et ministère de l'Agriculture

 

A lire aussi :

A Angers, une initiative pour aider les maraîchers à vendre leur production

Marchés interdits : l’amont et l’aval de la filière montent au créneau

Les marchés alimentaires rouvrent dans toute la France mais des inquiétudes demeurent

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Deux maraîchers strasbourgeois remportent le Trophée du maraîchage
Le Trophée du maraîchage, organisé par Légumes de France, a été remis à un couple de maraîchers strasbourgeois, lors de la finale…
Tech & Bio 2021 a démarré pour trois jours
Le salon Tech & Bio a lieu du 21 au 23 septembre 2021 dans la Drôme. 80 conférences et 100 ateliers sur les techniques…
L’effeuillage mécanique apporte plus de coloration aux fruits.
Pomme et poire : le CTIFL étudie l'adaptation des vergers à la mécanisation
Le CTIFL consacre plusieurs essais à une meilleure adaptation des vergers de fruits à pépins à la mécanisation.
Emballage : Florette et Les Crudettes révolutionnent le marché de la 4ème gamme (MAJ)

Leader français des salades prêtes à l’emploi, Florette présente une véritable innovation de rupture…

[VIDEOS] Cerise : la pose des filets alt'droso en pratique
Deux films pratiques sur la pose de filets alt'droso, visant à lutter contre les dégâts de Drosophila suzukii sur cerisier, ont…
pommes gros plan
Pommes et poires : une saison française 2021-2022 atypique à plusieurs titres (MAJ)
La récolte de pommes françaises devraient être suffisante cette année mais pas en poires. Calibre et aspect visuel seront au cœur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes