Aller au contenu principal

Ile-de-France
Commerce atypique à Paris pendant le confinement

Les ventes chez les primeurs parisiens ont par exemple progressé de 70 % pendant le confinement contre 55,6 % pour le reste de la France. © Philippe Gautier - FLD
Les ventes chez les primeurs parisiens ont par exemple progressé de 70 % pendant le confinement contre 55,6 % pour le reste de la France.
© Philippe Gautier - FLD

La CCI Paris-Île-de-France a organisé récemment une visioconférence sur le commerce alimentaire dans la capitale. À cette occasion, l’institut Iri a montré combien le commerce parisien pouvait être atypique par rapport au reste du pays. Ainsi, pendant le confinement, les ventes de bio ont explosé (+49,4 %), alors que dans le reste de la France elles progressaient de 35,5 %. Des constats similaires peuvent être faits pour les ventes de produits frais en supermarchés (94,1 % à Paris, 37 % dans le reste de la France) ou celles chez les primeurs : 70 % de progression dans la capitale (+55, 6 % ailleurs). En revanche, les dépenses alimentaires (RHF, GMS et commerces spécialisés) ont été moindres que dans les régions : 46,1 % contre 49,1 %.

Mais, Paris se distingue aussi dans la reprise de l’activité. Entre juin et juillet 2020, l’indice des dépenses calculé par Iri est passé de 107 à 112 en France, soulignant un mieux après le déconfinement. En revanche, à Paris, l’indice chute de 107 à 79. La crise du secteur alimentaire parisien est plus accentuée qu’ailleurs, à cause d’une restauration en grande souffrance et à une population intra-muros moindre (« délocalisation », temporaire ou définitive, en région pendant le confinement).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les Crudettes ouvre les portes de sa serre de R&D Cap Vert
Le spécialiste des salades IVe gamme et snacking a investi 4 M€ dans une serre de R&D pour bâtir un modèle économiquement et…
reseau bioazur
Distribution Bio : Carrefour met la main sur Bioazur

Le 13 octobre, le groupe Carrefour annonce avoir fait l’acquisition l’enseigne spécialisée Bioazur par sa filiale So.…

Les tonnages de cerises d'industrie baissant d'année en année, la coopérative a décidé de miser sur la culture de l'amande et de la pistache.  © Pierre-Louis Berger - FLD
La coopérative Coopfruit Luberon (cerises d'industrie) se diversifie dans les fruits à coque
Après le Brexit, la crise du Covid-19 et la mouche de l’olive, la coopérative Coopfruit Luberon cherche une diversification plus…
Agroalimentaire : La région Centre-Val de Loire veut réinventer l’alimentation de demain
A l’occasion d’une journée dédiée à la presse, la région Centre-Val de Loire a voulu montrer qu’elle n’était pas qu’une terre…
Les Sial Innovation dévoilés
Le jury Sial Innovation s'est réuni le 19 octobre. 17 prix ont été décernés. Entre plaisir, goût et engagement, les produits…
Un virus s’attaquant aux courgettes, concombres et melons détecté pour la première fois en France

Un virus affectant des cultures maraîchères a été détecté pour la première fois en France. Selon un communiqué du ministère de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes