Aller au contenu principal

Bourgogne : Des pleurotes pour se lancer

Alexis Prou a choisi la myciculture pour s’installer. Il cultive et commercialise avec succès des pleurotes en Bourgogne. Et prévoit déjà de développer l’activité.

Les pleurotes poussent sur des blocs de paille ensemencés de mycélium. Une fois qu’ils commencent à sortir au niveau des trous, ils poussent en quelques jours.
© O.Mouton

Alexis Prou est un jeune micro-entrepreneur bourguignon de Ligny-le-Châtel qui produit et commercialise des pleurotes en agriculture biologique sous la marque « Champ’icaunais » depuis le mois de septembre. Le lien est faible avec l’exploitation familiale de 180 ha de céréales gérée par son père en parallèle d’une entreprise de travaux forestiers, si ce n’est la passion de l’agriculture et de la forêt qui l’on conduit vers deux BTS en production végétale et en gestion forestière. Ensuite, la myciculture s’est imposée d’autant que des locaux vides permettaient une nouvelle activité. Alexis a donc réalisé une semaine de formation sur la production de champignons pendant sa dernière année de BTS, pour finalement se lancer en septembre dernier.

C’est du très frais !

« Je cultive des pleurotes, c’est un champignon facile à produire, il y a pas mal de retours techniques dessus et il y a beaucoup de demande. » Pour ses débuts, Alexis achète ses blocs de substrat déjà incubés mais il compte bien réaliser l’ensemble des opérations bientôt. Le lancement de l’activité a été rapide, l’investissement s’est limité aux substrats. « Je cueille tous les jours pendant un mois à un mois et demi sur un substrat qui donne trois récoltes. J’installe de nouveaux blocs régulièrement pour étaler ma production. Après la cueillette, je trie, j’emballe et je livre, c’est du très frais ! Pour le moment, je produis 60 kg de pleurotes par semaine qui partent dans des magasins, primeurs, chez des restaurateurs, et en vente directe. Les gens du coin voulaient des champignons alors j’ai instauré des horaires d’ouverture du local pour la vente. ». Le jeune homme installé depuis quelques mois est très satisfait de sa production. Il prévoit « d’appuyer sur le champignon » en installant une deuxième champignonnière dans un bâtiment déjà équipé avec brumisateurs et ventilation. Il a également fait pousser des Shiitakés pour voir, à la demande de mes clients, mais chaque champignon a des conditions de pousse différentes.

Cultiver des pleurotes

La culture de pleurotes nécessite une hygrométrie élevée, une température idéale de 15°C, une bonne ventilation pour éviter la concentration en CO2 et une luminosité journalière pour permettre une pousse du champignon optimale. Le cycle de production du pleurote se compose de deux phases : l’incubation où un substrat de paille humidifié préalablement pasteurisé est imprégné de mycélium puis placé en conditions plus chaudes pendant deux semaines. Une fois le milieu colonisé, la période de fructification peut commencer, avec une première récolte au bout de 10 à 15 jours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes