Aller au contenu principal

Rachat de Bio C’ Bon : Carrefour rafle la mise

L'enseigne Bio C' Bon devrait demeurer pour les magasins urbains et premiums. So.bio restera l'enseigne des grands magasins périphériques.
© Claire Tillier - FLD

C’est sur compte Twitter qu’Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour, a annoncé la nouvelle. Le 2 novembre, le tribunal de Paris de Paris a retenu l’offre du distributeur pour la reprise du réseau Bio C’ Bon.

Carrefour était sur les rangs avec Biocoop et le groupe familial Zouari (actionnaire de Picard). Il semblerait que le prix de cession proposé par le distributeur ait joué un rôle important dans la décision finale, celui-ci étant une donnée importante car elle permet notamment d'apurer le passif de Bio C' Bon.Carrefour a offert 60 M€, ce à quoi s’ajoutent 40 M€ d'investissements.

L'opération a fait l’objet d’une dérogation à l’effet suspensif du contrôle des concentrations et sera soumise à l’examen de l’Autorité de la Concurrence dans les prochaines semaines.

La famille Zouari a pris "acte" de la décision du tribunal de commerce, et « adresse tous ses vœux de succès et de réussite aux équipes de Carrefour et de Bio C' Bon dans la mise en œuvre de ce projet ».

Biocoop, par la voix de son président Pierrick De Ronne, a exprimé sa déception tout en étant satisfait de voir l’ensemble du personnel (1000 employés) reclassé.  

Adibio, un collectif défendant 2 800 particuliers ayant investi dans le développement de  Bio C’Bon, s’est dit à la disposition de Carrefour pour étudier la situation.

Le nom de l'enseigne conservé

En tout cas, l’arrivée de Bio C' Bon, après celle de Bioazur début octobre, renforce singulièrement l’offre bio de Carrefour : son enseigne So.bio (acquise en avril 2019) ne compte que 23 magasins à l’heure actuelle. Elle souligne aussi la volonté de développement au niveau européen : ce renforcement est conduit en parallèle de l’expansion de l’offre bio digitale, menée avec l’acquisition de Greenweez (2016), de Planeta Huerto en Espagne (octobre 2018) et de Sorgente Natura en Italie (octobre 2019).

Dans la lettre aux nouveaux collaborateurs de Bio C’ Bon qu’il a publié sur son compte Twitter, Alexandre Bompard détaille l’articulation future des deux enseignes : « Aujourd’hui, notre ambition est de conserver le réseau, l’enseigne, les équipes, les convictions de Bio C’ Bon et combiner ces valeurs à celle de So.Bio qui son compatibles et complémentaires. Bio C’ Bon sera l’enseigne des magasins bio, urbains, premium, de moyen format et l’enseigne So.bio, celle des magasins de périphérie, de grande taille ».

L’offre devrait être distincte de celle de la GMS, avec un assortiment de produits régionaux et locaux et un « prix juste, abordable et sincère ».

Lire aussi : Distribution : bousculade pour la reprise de Bio C’ Bon

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes