Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

De la radio en images
Pourquoi les chasseurs-cueilleurs ont-ils rétréci lorsqu'ils sont devenus agriculteurs ?

L'agriculture une fois de plus décriée. Cette fois, c'est sur France Culture dans un Journal de l'Histoire qui remonte à la Préhistoire. En mode détox et sur le ton de l'humour. L'occasion de découvrir ou redécouvrir deux vidéos bien sympathiques diffusées sur YouTube.

L’agriculture sur France Culture ! En mode détox agricole. Anaïs Kien a choisi pour son émission Le Journal de l’Histoire du 2 octobre de revenir à la Préhistoire en s’intéressant au chasseur-cueilleur et à la génèse de l’agriculture. Un sujet qui vient illustrer une question plus vaste : celle des activités humaines et de « leur impact sur la santé de notre planète, et, par conséquence, la nôtre. » Le travail est « une dimension sensible de notre époque », explique la chroniqueuse. « Et en particulier le travail agricole ».

Le sujet a beau être sérieux et on a beau être sur France Culture, il faut se détendre. C’est ce qu’elle propose de faire en illustrant son propos avec les vidéos de deux YouTubers diffusées par Le Vortex sur YouTube, une chaîne collaborative de vulgarisation en partenariat avec Arte.

La première vidéo « La pire erreur de l’humanité » est une réalisation de Léo Grasset. Dans cette séquence de quelques minutes, le YouTubeur de Dirty Biology se demande si l’agriculture est vraiment la plus grande réalisation de notre espèce. Quid du « temps libre », « du pouvoir de ceux qui contrôlent les stocks » et des « contraintes d’une logique d’accumulation ». L’agriculture n’aurait « pas que des avantages ».

La seconde vidéo, issue de la chaîne Passé Sauvage, s’intitule « L’addiction à l’agriculture ». La YouTubeuse Clothilde Chamussy propose de porter un autre regard sur notre ancêtre le chasseur-cueilleur vu depuis le 19e siècle comme un « sauvage en mode survie ». Vision « fausse » construite avec les « certitudes que nous entretenons sur notre mode de vie ».

Ce que France Culture appelle une « détox agricole » est en réalité un message sur le besoin de « changement dans le rapport de l’humanité à la nature ». Pas une invitation à supprimer l’agriculture. Plutôt une invitation à une prise de conscience nécessaire, dans un mode de communication sympathique, loin de l’Agribashing.

Les plus lus

Vignette
Antoine Thibault réagit à la vidéo de L214 sur la filière des veaux laitiers
Une nouvelle vidéo de L214 tourne sur les réseaux sociaux. Cette fois l’association de défense animale s’attaque à l'élevage de…
Réduire les phénols volatils grâce aux écorces de levures
Vigne
Traiter les vins avec des écorces de levure peut contribuer à limiter les mauvais goûts liés aux contaminations par Brettanomyces…
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
Vigne
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
La commercialisation des rouges sous pression
Vigne
Les vendanges 2019 se déroulent dans un contexte de ralentissement des transactions persistant depuis le début de l’année comme…
Vignette
Les records en agriculture : ils cultivent le rêve de rentrer dans le Guinness
De record battu en record gagné, les pages du Guinness book se remplissent. Sandwich, tracteur, vache ou mouton... l'agriculture…
Publicité