Aller au contenu principal
Font Size

De la radio en images
Pourquoi les chasseurs-cueilleurs ont-ils rétréci lorsqu'ils sont devenus agriculteurs ?

L'agriculture une fois de plus décriée. Cette fois, c'est sur France Culture dans un Journal de l'Histoire qui remonte à la Préhistoire. En mode détox et sur le ton de l'humour. L'occasion de découvrir ou redécouvrir deux vidéos bien sympathiques diffusées sur YouTube.

L’agriculture sur France Culture ! En mode détox agricole. Anaïs Kien a choisi pour son émission Le Journal de l’Histoire du 2 octobre de revenir à la Préhistoire en s’intéressant au chasseur-cueilleur et à la génèse de l’agriculture. Un sujet qui vient illustrer une question plus vaste : celle des activités humaines et de « leur impact sur la santé de notre planète, et, par conséquence, la nôtre. » Le travail est « une dimension sensible de notre époque », explique la chroniqueuse. « Et en particulier le travail agricole ».

Le sujet a beau être sérieux et on a beau être sur France Culture, il faut se détendre. C’est ce qu’elle propose de faire en illustrant son propos avec les vidéos de deux YouTubers diffusées par Le Vortex sur YouTube, une chaîne collaborative de vulgarisation en partenariat avec Arte.

La première vidéo « La pire erreur de l’humanité » est une réalisation de Léo Grasset. Dans cette séquence de quelques minutes, le YouTubeur de Dirty Biology se demande si l’agriculture est vraiment la plus grande réalisation de notre espèce. Quid du « temps libre », « du pouvoir de ceux qui contrôlent les stocks » et des « contraintes d’une logique d’accumulation ». L’agriculture n’aurait « pas que des avantages ».

La seconde vidéo, issue de la chaîne Passé Sauvage, s’intitule « L’addiction à l’agriculture ». La YouTubeuse Clothilde Chamussy propose de porter un autre regard sur notre ancêtre le chasseur-cueilleur vu depuis le 19e siècle comme un « sauvage en mode survie ». Vision « fausse » construite avec les « certitudes que nous entretenons sur notre mode de vie ».

Ce que France Culture appelle une « détox agricole » est en réalité un message sur le besoin de « changement dans le rapport de l’humanité à la nature ». Pas une invitation à supprimer l’agriculture. Plutôt une invitation à une prise de conscience nécessaire, dans un mode de communication sympathique, loin de l’Agribashing.

Les plus lus

[Vidéo] Un record pour le prix de l'agneau
La première semaine de juin, le prix de l'agneau a atteint 6,56 €/kg, selon l'Institut de l'élevage. Soit une hausse de +9% par…
Météo - Emmanuel Buisson de Weather Measures : « vers un été un peu plus chaud que la normale avec une grande instabilité »
La pluie est revenue mais suffira-t-elle à éloigner le spectre d’une sécheresse ou d’une canicule pour 2020. Comment se présente…
[VIDEO] Une première étape vers une retraite à 85 % du SMIC pour tous les agriculteurs
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a adopté, le 10 juin, la proposition de loi d’André Chassaigne (PCF…
Crédits carbone : un premier contrat signé dans le secteur agricole
Le paiement des agriculteurs pour service environnemental rendu, les PSE, c’est parti ! Un premier contrat de vente de CO2 a été…
[Déconfinement] Les enfants d'agriculteurs auraient dû être « prioritaires » pour le retour à l'école ?
Le 22 juin, tous les élèves scolarisés en France, de la maternelle au collège, vont retrouver le chemin de l’école. Ainsi en a…
Protéger les jeunes bovins des fortes chaleurs 
Bovins Viande
Le bardage bois amovible ou le filet brise-vent représente un bon compromis entre investissement et efficacité pour ménager une…
Publicité