Aller au contenu principal

Film cherche financement - « Même Pas Peur ! » de redonner confiance aux éleveurs

© Thierry Hétreau

Après "Même pas mal" , "Même pas peur" est en préparation pour une sortie en 2018. Le film sur le monde de l'élevage laitier sera diffusé dans toute la France et suivi de soirées débats. Objectif : faire avancer le dialogue.

Mettre en avant toute la noblesse du métier d’éleveur et recréer une dynamique positive autour de la production laitière. C’est toute l’ambition du film documentaire que le Centre d’élevage de Poisy et le Bureau technique de promotion laitière (BTPL) commenceront à tourner ce printemps. Le film devrait sortir à l’automne 2018 ; il sera projeté dans toute la France et suivi de soirées débat. « Nous voulons montrer des éleveurs impliqués dans leur métier, certes avec des incertitudes mais aussi avec des valeurs qui donnent du sens à leur travail », argumentent Thierry Hétreau et Hervé Morainville. Une bonne gestion est indispensable aujourd’hui : le film montrera aussi que le projet d’installation doit être pensé à long terme et intégré à une économie de filière qui va du local au mondial. Et surtout, « il veut donner envie au travers de quelques scènes où tous les éleveurs se reconnaîtront comme arriver dans le silence du matin, contempler des silos bien remplis, vivre la naissance d’une génisse, sortir les vaches au printemps pour la première fois… »

Parce que les reportages à charge qui attaquent les élevages ne sont pas tous, loin s'en faut,  le reflet de la réalité, le BTPL et le Centre d’élevage de Poisy vous offrent la possibilité d’agir en soutenant financièrement ce projet. Pour cela, connectez-vous rapidement sur le site www.kisskissbankbank.com sur le projet MêmePasPeur‎ le film. Vous aurez tous les détails, le pourquoi, le comment, et les contreparties proposées.

Les plus lus

Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
En Ile-de-France, une ferme bio trouble la tranquillité des néo-ruraux
Nouvel épisode de tension entre professionnels agricoles et riverains dont la vision de la ruralité rime surtout avec…
La « plus grande ferme d’insectes au monde » va s'installer près d'Amiens
Après Dole dans le Jura, la start-up française Ÿnsect devrait mettre en production un deuxième site au nord d’Amiens, dans la…
Publicité