Aller au contenu principal

Farming Reality, entre jeu vidéo et tracteur réel pour attirer les jeunes vers l’agriculture

Le 4 décembre, le Lycée agricole de Crézancy dans l’Aisne va se transformer en véritable plateforme de jeu. La compétition Farming Reality va mêler des épreuves de e-sport sur Farming simulator à des réels à bord de tracteurs. Le ministère de l’Agriculture, les organisateurs et les agri-influenceurs veulent au travers de cet événement attirer les jeunes vers les métiers de l’agriculture.

Bruno Cardot se prépare au défi fou de Farming Reality : « En attendant, on s’entraîne comme des oufs ! »
© Capture d'écran compte Facebook Brunot Cardot

Pour susciter des vocations des vocations aux métiers de l’agriculture chez les jeunes, le ministère de l’Agriculture a lancé une compétition virtuelle sur Farming Simulator. Le tournoi ouvert à tous se déroule en 2 étapes : une phase de qualifications s'est déroulée les 27 et 28 novembre et une grande finale aura lieu  le 6 décembre.

Pour compléter la démarche du ministère de l’Agriculture et pour donner envie aux joueurs de Farming Simulator de venir à la rencontre de vrais agriculteurs, l’idée de Farming Reality est née.

De quoi s’agit-il ? D’un événement de grande envergure lancé également par le ministère de l’Agriculture qui se déroulera le samedi 4 décembre 2021 au Lycée agricole de Crézancy dans l’Aisne.

 

Du e-sport et des défis IRL

C’est une « première au monde » annoncent les organisateurs : Jean-Baptiste Vervy et Mickaël Jacquemin, agriculteurs startupers, Jean-Paul Hébrard du média PowerBoost, Bastien Couture, alias Stervio sur sa chaîne YouTube et Charlotte Morel, responsable communication et marketing chez Valtra.

La compétition va mêler à la fois des épreuves de e-sport sur Farming simulator et des défis IRL – comprenez : dans la vrai vie (In the Real Life) – avec de vrais tracteurs, des épreuves chronométrées dans la cour d’une exploitation. Des affrontements de fous dans le réel !

 

Pour participer à ces affrontements de fous, des « steamers » bien réels de la sphère agri seront là.

Une belle équipe un peu féminine et beaucoup masculine, dont beaucoup sont déjà connus. Parmi eux :

Des agri-influenceurs qui « pèsent dans le game » puisqu’ils représentent près d’1,5 million d’abonnés.

Dimanche 12 décembre à 18 h, une émission spéciale Farming Reality sera retransmise sur YouTube sur la chaîne Power Boost et sur la chaîne Stervio.

« Du virtuel au réel ». Promesse d’organisateurs : « c’est vraiment du lourd »… qui pourrait bien sensibiliser quelques jeunes au métier de l’agriculture !

 

Le 4 décembre, le Lycée agricole de Crézancy dans l’Aisne va se transformer en véritable plateforme de jeu. La compétition Farming Reality va mêler des épreuves de e-sport sur Farming simulator à des réels à bord de tracteurs. Le ministère de l’Agriculture, les organisateurs et les agri-influenceurs veulent au travers de cet événement attirer les jeunes vers les métiers de l’agriculture.

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité