Aller au contenu principal

Face à la sécheresse, l’atout du sorgho aux faibles besoins en eau

La sécheresse pèse sur l’agriculture et les récoltes 2020. Les agriculteurs sont à la recherche de solutions pour mieux faire face à ces situations. Choisir la culture du sorgho en est une parmi d’autres, c'est ce qu'avance l'Avenir agricole et rural de la Haure-Marne.

Inra / Jean Weber (archives)

Les conditions météorologiques très sèches ont imposé dans de nombreuses régions des mesures de restriction pour l’utilisation de l’eau en irrigation. Les pluies d’orage tombées ces derniers jours dans de nombreuses région ont été les bienvenues pour les cultures assoiffées mais ne suffisent pas à renverser la situation. En 2020, la sécheresse est présente sur la majeure partie du pays. 78 départements connaissent des restrictions d'eau. Grand-Est, Centre Val-de-Loire, Sud-Ouest et vallée du Rhône sont colorés du jaune au rouge sur la carte des arrêtés de restriction d’usage de l’eau.

Face au manque d'eau et aux mesures limitant l'irrigation, les agriculteurs doivent adapter leur production et sont à la recherche de cultures à faibles besoins en eau. Au nombre de ces cultures, le sorgho est « une réponse parmi d’autres », assure L’Avenir agricole et rural de la Haute-Marne, « face au déficit croissant dans l’Est de la France en période estivale ».

La revue rapporte les propos de Didier Deleau, ingénieur régional Fourrages chez Arvalis-Institut du végétal. Le 29 juin, lors d’une visio-conférence du Salon de l’herbe - numérique pour cause de Covid-19 - le spécialiste a mis en avant les qualités du sorgho : « culture à faibles besoins en eau, à forte production de biomasse et qui a des usages diversifiés, notamment fourragers ».

Didier Deleau a présenté les différents types de sorgho et donné quelques conseils de culture, notamment pour le choix variétal. Il a également apporté des précisions sur les différentes valorisations possibles.

 

Voir article « Le sorgho, une culture à faibles besoins en eau » dans l’Avenir agricole et rural de la Haute-Marne.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Franck Reynier dit « Non au RIP » sur Facebook : « Nous avons trop subi, on est en train de réagir »
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité