Aller au contenu principal

Face à la crise, les éleveurs se mobilisent

L'élevage est en crise. Dans le Grand-ouest, les éleveurs porcins ont décidé de se mobiliser. Ils se réunissent devant les préfectures pour faire remonter leurs revendications jusqu’au ministère de l’Agriculture. Ce 20 janvier, des rassemblements sont prévus dans les Côtes-d’Armor. En Mayenne, les agriculteurs, éleveurs en tête, manifesteront aussi ce jeudi en soirée. Dans toute les régions, le ton monte du côté des producteurs laitiers. Ils ont décidé de mener une opération #TransparenceGMS en grande distribution.

A l’appel de la FDSEA des Côtes-d’Armor, les agriculteurs vont converger vers Saint-Brieuc pour se rassembler devant la préfecture ce jeudi 20 janvier à 15 h 30.
© Capture Compte Facebook FDSEA des Côtes d'Armor (archives)

Les éleveurs de porc du Grand-Ouest sont en colère. A l'appel des FDSEA, ils se mobilisent. Les trois départements bretons sont concernés.

Dans les Côtes d’Armor, des perturbations sont à prévoir ce jeudi 20 janvier sur la RN 12 entre Guingamp et Saint-Brieuc dans un sens et entre Lamballe et Saint-Brieuc dans l’autre sens. Les producteurs de porcs ont prévu de se rassembler devant la préfecture de Saint-Brieuc. Ils attendent des réponses concrètes et immédiates pour faire face à la crise porcine.

 

 

Climat identique dans le département voisin de l'Ile-et-Villaine. « Le prix doit couvrir la hausse des coûts de production », c’est ce que les producteurs demandent. Ils réclament une aide de 20 euros par porc , non remboursable, comme les éleveurs allemands.

 

Dans le Finistère, les éleveurs se sont réunis le 18 janvier et ont rédigé un communiqué de presse. Ils parlent d’une crise « sans précédent » et ont alerté les Pouvoirs publics dès l’été 2021. Ils assurent que « si rien n’est fait, « chaque éleveur de porc aura en moyenne perdu 100 000 euros avant le printemps ». A l’issue de la réunion, les représentants de la filière ont été reçus par le préfet.

L’appel à la mobilisation est lancé aussi dans le département de la Mayenne et le mouvement n’est pas limité aux producteurs de porcs. Les agriculteurs se disent pris « entre le marteau administritatif et l’enclume des charges ». Ils alertent sur « la flambée des matières premières et celles des matériaux qui impactent les agriculteurs, en particulier les éleveurs ».  La FDSEA donne rendez-vous aux producteurs à 20 h 30 ce jeudi 20 janvier devant la préfecture de Laval.

 

Producteurs laitiers : #TransparenceGMS en grande distribution

Le ton monte aussi du côté de la filière laitière. La FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) dénonce le refus de la grande distribution de répercuter l’augmentation des charges de production dans les exploitations et les laiteries. « En refusant ces hausses légitimes, ce que vous cassez, c’est la création de valeur » tempête la FNPL dans un communiqué publié ce 20 janvier. La loi EGAlim 2 doit être « respectée intégralement par toute la chaîne » rappelle la FNPL. Les représentants de la filière ont donc décidé de mener une opération #TransparenceGMS. Les producteurs iront à la rencontre des consommateurs dans les magasins pour « expliquer qui sont les vrais gagnants des prix bas et des promotions ».

 

 

 

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Vaches en France
La fin des aides Pac pour l’élevage demandée par une initiative citoyenne européenne
Bruxelles vient d’enregistrer une initiative citoyenne européenne qui demande l’arrêt des subventions pour l’élevage et réclame…
Les agriculteurs ukrainiens tentent de semer dans des champs minés
Héros de la deuxième ligne, les agriculteurs ukrainiens participent à l’effort de guerre en continuant coûte que coûte à…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
exploitation agricole du sud de la France
Perte de 6 millions d’exploitations agricoles d’ici à 2040 : quel pays résistera le mieux en Europe ?
Le nombre de fermes dans l’Union européenne devrait passer de 10 à 3,9 millions entre 2016 et 2040 selon une étude européenne. Un…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Publicité