Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Céréales à paille
Exélience se dote d’une station de semences à la pointe de la technologie

Dans le Pas-de-Calais, les agriculteurs multiplicateurs de semences à paille vont pouvoir livrer leur production dans la nouvelle station d' Avesnes-lès-Bapaume, inaugurée le 15 mai par le groupe coopératif Exélience. Une installation ultra-moderne qui tournera à plein régime en juillet.

© DR

De l’extérieur, c’est un bâtiment turquoise, gris et blanc qui se dresse majestueusement dans le paysage. De l’intérieur, le blanc et le jaune s’associent au gris métallique qui domine. On est dans une usine. Escaliers, enchevêtrement de tuyaux mais surtout équipements dernière génération pour la production de semences : cellules de stockage, trieur optique, table de densité… Les photos publiées par le journal Terres et Territoires en donnent un aperçu.

La station d’Avesnes-lès-Bapaume dans le Pas-de-Calais, inaugurée le 15 mai, produira à terme 45 000 à 47 000 tonnes de semences de céréales à paille par an, sur deux lignes dont une ligne en conditionnement « bigbag » entièrement automatisée. « Le site entrera en pleine production dès juillet 2019 », précise le journal départemental.

Le site de près de cinq hectares dont 16 000 m2 de surface bâtie appartient à Exelience, une union de quatre coopératives du nord de la France (Advitam Unéal, InVivo-Semences de France, Noriap et Natup). Le journal précise encore que « plusieurs corps de métiers et 14 salariés y travaillent ». Un chiffre « amené à doubler en période estivale, durant la moisson ».

Dans un article publié le 15 mai, la revue spécialisée l'Usine nouvelle parle d’une installation « ultra-moderne ». L’unité industrielle est présentée comme « unique en son genre sur le plan du process et des technologies déployées » par ses propriétaires. Une « infrastructure à la pointe des technologies », commente le journaliste qui prend en exemple les trieurs optiques qui « permettent d’écarter mauvaises herbes, poussières et graines malades ».

La revue révèle aussi le montant de l’investissement : 30 millions d’euros.

Les plus lus

[Coronavirus] Le Space n’aura pas lieu en 2020 – Le salon des productions animales annulé en raison de la crise
C’est un coup dur pour les organisateurs du salon et l’ensemble de la profession agricole : le Space, Salon international des…
Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Publicité