Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

En piste pour les Trophées de la bioéconomie

© Stéphane Leitenberger

Un matériau biosourcé qui se substitue à un équivalent pétrosourcé. Une transformation locale qui génère des emplois. C’est le type de projet attendu par le ministère de l’Agriculture pour ses premiers trophées de la bioéconomie. Objectif : valorisation et reconnaissance des initiatives de filière.

Valoriser des bioressources pour différents usages en proposant des solutions qui peuvent se substituer à celles issues du carbone fossile. C’est ce qu’on appelle la bioéconomie. Pour encourager ces projets fondés sur le carbone renouvelable, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation organise un concours. Cette première édition des « Trophées de la bioéconomie » se déroulera du 17 septembre 2018 au 3 mars 2019. Une première sélection aura lieu au niveau régional avant une sélection au niveau national parmi les lauréats des régions.

Le concours est réservé aux initiatives non alimentaires récentes et abouties, ayant franchi le stade de la recherche et du développement.  Le projet sera jugé aussi sur son aspect innovant et devra s’inscrire dans une démarche de filière. Il devra également favoriser la structuration de l’amont à l’aval, de préférence avec contractualisation, et conduire à créer de nouveaux débouchés pour les producteurs.

Collectif, groupement d’agriculteurs, entreprises, structures fédérant l’amont et l’aval, associations… Toutes les structures juridiques peuvent participer. Les dossiers sont à déposer avant le 31 octobre 2018.

Plus d'informations sur le site alim'agri.

 

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
Publicité