Aller au contenu principal

En France, un dispositif anti-intox alimentaire très performant

En France, le consommateur bénéficie d'un haut niveau de sécurité sanitaire de l'alimentation.
© Jean-Charles Gutner

Les 14 ateliers organisés dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation ont démarré fin août et vont s ‘achever fin novembre. Le n° 9 avait pour thématique « Faciliter l’adoption par tous d’une alimentation favorable à la santé ». En clair, il y était question de sécurité sanitaire des aliments. Un sujet sur lequel la France se positionne très bien puisque, selon le ministère de l’Agriculture, son système de sécurité sanitaire est « l’un des plus performants au monde ». Le risque serait donc plus élevé d’être victime d’une intoxication alimentaire en avalant un hamburger aux Etats-Unis qu’un steak frites en France.

Pour traquer la salmonelle et autres agents infectieux, vétérinaires et inspecteurs effectuent de nombreux contrôles et surveillances spécifiques dont 75 000 dans les établissements du secteur alimentaire. Coût total de l’inspection sanitaire en France : 350 millions d’euros par an.

Coop de France, qui a suivi les débats dans les ateliers des EGalim, a rappelé que la France dispose déjà "d'un haut niveau de sécurité sanitaire".  Un atout qu’il est nécessaire de promouvoir auprès des consommateurs. L’organisation représentant la coopération agricole estime aussi que ce niveau de sécurité sanitaire peut encore être amélioré en développant la complémentarité entre dispositifs de surveillance des pouvoirs publics (1) et des acteurs professionnels (2). Une sorte de « mutualisation des expertises ».

Missing élément de média.

 

(1) Anses, DGAL, DGCCRF...

(2) vétérinaires, agriculteurs, laboratoires, coopératives…

Plus d'infos sur alim'agri.

 

 

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Le kernza, une céréale pérenne, « modèle et prometteuse » pour diversifier les systèmes
C’est une nouvelle culture qui pourrait diversifier les systèmes. Le kernza est une céréale pérenne. Elle fait l’objet de…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
Publicité