Aller au contenu principal

Controverses
Election présidentielle 2022 : le programme agricole de Yannick Jadot

Benoît Biteau, député européen Les Verts, a défendu le programme agricole du candidat Europe Ecologie Les Verts à l’élection présidentielle, Yannick Jadot, le 15 février aux Controverses de l’agriculture et de l’alimentation.

Benoît Biteau, député européen Les Verts, a défendu le programme agricole de Yannick Jadot, le 15 février aux Controverses de l’agriculture et de l’alimentation.

Le candidat Europe Ecologie Les Verts, Yannick Jadot, propose la sortie totale des pesticides à l’horizon 2030 ou encore l’interdiction de l’élevage de cage d’ici 2025. Des mesures qui pourraient engendrer une hausse des surfaces agricoles ? « Nous ne sommes plus dans cette logique où l’agroécologie nécessiterait plus de surfaces », répond Benoît Biteau, représentant Yannick Jadot lors des Controverses de l’agriculture et de l’alimentation, organisées le 15 février par le groupe Réussir-Agra. Agriculteur bio en Charente-Maritime, le député européen affirme l’avoir expérimenté sur sa propre exploitation.


Plus d’agroécologie mais pas plus de surfaces agricoles

« Si on arrête juste les pesticides, oui c’est sûr que l’on a un recul de 40% des rendements. Mais quand on développe des pratiques agroécologiques, quand on mélange les espèces par exemple (recours à la féverole ou à la lentille en complément de la culture de céréales), pratique les couverts permanents ou l’agroforesterie, on peut rivaliser (avec l’agriculture conventionnelle, ndlr) », explique-t-il, garantissant que sa ferme est « rentable ». Benoît Biteau milite pour l’arrêt des pesticides et notamment du glyphosate. « Je suis en semi-direct sous couverts vivants et je n’utilise pas de glyphosate », assure-t-il.
 

Arrêt de l’élevage en cage

Quant aux conséquences de l’arrêt de l’élevage en cage, Benoît Biteau met en avant la nécessité de « transformer nos modes de production » en réduisant la consommation de productions animales et défend cette mesure en affirmant que ce sont dans les élevages de volailles les plus concentrés que la grippe aviaire se développe. Pour autant, « il ne faut pas arrêter l’élevage. On les revendique pour l’entretien de territoires exceptionnels », assure le député vert, lui-même éleveur.

Redéploiement des politiques publiques

Le représentant de Yannick Jadot milite par ailleurs pour un redéploiement des politiques publiques « vers le paiement des services ecosystémiques que rendent l’agriculture agroécologique et bio ». « Il faut passer des politiques curatives aux politiques préventives », argumente-t-il. « Rémunérons ceux qui prennent soin de l’intérêt commun, du climat et de la biodiversité », ajoute-t-il.
 

Le bio : d’un marché de niche à une économie de masse

Selon Benoît Biteau la conditionnalité des aides n’est pas suffisante dans le programme stratégique national français (PSN) dans le cadre de la nouvelle Pac. Et il serait nécessaire « de mettre cinq à six fois la Pac pour accompagner le revenu des agriculteurs ». Pour le député vert européen, « l’agriculture biologique ne doit être dans une logique économique de niche mais devenir une économie de masse ». « Si on applique le principe pollueur-payeur ce sont les produits non bios qui devraient devenir inaccessibles », explique-t-il.

La vidéo de l'intégralité de l'intervention de Benoît Biteau

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Vaches en France
La fin des aides Pac pour l’élevage demandée par une initiative citoyenne européenne
Bruxelles vient d’enregistrer une initiative citoyenne européenne qui demande l’arrêt des subventions pour l’élevage et réclame…
Les agriculteurs ukrainiens tentent de semer dans des champs minés
Héros de la deuxième ligne, les agriculteurs ukrainiens participent à l’effort de guerre en continuant coûte que coûte à…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
exploitation agricole du sud de la France
Perte de 6 millions d’exploitations agricoles d’ici à 2040 : quel pays résistera le mieux en Europe ?
Le nombre de fermes dans l’Union européenne devrait passer de 10 à 3,9 millions entre 2016 et 2040 selon une étude européenne. Un…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Publicité