Aller au contenu principal

Edouard Bergeon, le réalisateur du film « Au nom de la Terre », lance une web TV dédiée à l'agriculture

En plein confinement, et alors que l’alimentation a pris une place majeure dans la vie des Français ces dernières semaines, le réalisateur du film « Au nom de la Terre » lance une plateforme web TV. Pour 4,99 € par mois, la chaîne d’Edouard Bergeon, CultivonNous.tv,  propose des documentaires, reportages et émissions, pour expliquer le métier de ceux qui nous nourrissent et présenter les produits qu’ils mettent dans notre assiette.

© CultivonsNous.tv

 

Edouard Bergeon s’est fait connaître avec son film « Au nom de la Terre » sorti en 2019, où Guillaume Canet interprète le rôle d’un agriculteur submergé par les dettes qui n’arrivera pas à faire suface. Cette histoire est celle du réalisateur qui, adolescent, a été marqué par le combat de son père pour garder son exploitation. Combat vain puisque l’agriculteur s’est donné la mort en 1999. Aujourd’hui, l'homme de cinéma s’intéresse aux difficultés et aux réalités du monde agricole qui a bercé son enfance. Il milite notamment au travers de l’association Solidarité Paysan qui aide les agriculteurs en détresse et prévient le passage à l’acte.

CultivonsNous.tv, un programme « du champ à l’assiette »

Si les chiffres du suicide des agriculteurs sont très élevés – plus d’un par jour – et ont été rappelés au moment de la sortie du film, le réalisateur veut aussi porter un regard positif sur l’agriculture. Ce 29 avril, il vient de lancer la plateforme CultivonsNous.tv. Pour 4,99 € par mois, le site propose une découverte des thématiques agricoles et alimentaires. La démarche solidaire se poursuit puisque pour chaque abonnement, 1 € est reversé à l’association Solidarité Paysans.

Sur la page d’accueil, une promesse : « Découvrir, expliquer et comprendre ceux qui nous nourrissent » et des propositions de documentaires sur l’agriculture et ses pratiques, de portraits de producteurs, de reportages sur les produits alimentaires, d'émissions exclusives. Un programme engagé, « du champ à l’assiette ».

Lire aussi « ‘Même pas peur d’être éleveur’ , le film qui redonne le sourire »

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
100 euros
L’indemnité inflation de 100 euros pour les agriculteurs en cinq questions-réponses
Qui va bénéficier de l’indemnité inflation de 100 euros annoncée par le gouvernement ? Comment ? Quand et par qui sera-t-elle…
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Betteraves
Cristal Union recherche 7000 hectares de betteraves pour saturer ses usines
Le groupe coopératif sucrier cherche des surfaces supplémentaires pour améliorer le fonctionnement de ses usines de Sainte-Emilie…
Publicité