Aller au contenu principal

Déter : quel est le lycée agricole choisi pour la nouvelle série tv ?

Exit Plus belle la vie, en automne prochain débarquera sur France Télévisions Déter sa nouvelle série quotidienne qui suit les élèves d’un lycée agricole.

Affiche de la série Deter de France Télévisions

Après ses séries quotidiennes Plus belle la vie et Un si grand soleil, France Télévisions prépare pour l’automne prochain sa nouvelle fiction provisoirement intitulée Déter, qui suivra le parcours d’une bande de cinq jeunes étudiants dans un lycée agricole breton.

Que sait-on de ce projet annoncé au festival Fiction TV de La Rochelle en septembre dernier présenté le 12 janvier par France.tv studio, filiale de production du groupe France télévisions, Black Sheep Films et la région Bretagne ?


Quel est le synopsis et l’objectif de la série ?

« La série a pour ambition de reproduire, pour un public plus jeune mais aussi plus large, le succès des feuilletons quotidiens. Elle met en scène, cette fois-ci, une jeunesse rurale, évoluant dans un environnement peu vu jusqu’ici à l’écran et traitant, positivement, de sujets d’actualités majeurs : l’agriculture sous toute ses formes mais aussi les préoccupations des jeunes au lycée et la diversité des formations et métiers qu’on y trouve », peut-on lire dans le communiqué de presse.

« On y dressera le portrait juste, drôle, moderne, représentatif de la diversité d’une jeunesse plus rurale, rarement vue à l’écran. La série mettra en lumière la complexité des enjeux du monde agricole et rural d’aujourd’hui et de demain, avec humour et loin des clichés », assure de son côté France Télévisions dans son communiqué.


Où sera-t-elle tournée ?

Le tournage de Déter débutera en avril prochain et se déroulera intégralement en Bretagne, à raison de 200 épisodes par saison, avec comme décor central l’ancien lycée agricole privé d’Etrelles, au sud de Vitré, mis à disposition par The Land, partenaire du projet.
Construit en 1947 sur le site des Hairies, le lycée comprend 4400 m2 de bâtiments, dont une partie, seulement, sera utilisée pour la série télé. « Ces jours-ci débutent sur place les préparatifs du tournage prévu à partir d’avril 2023 pour 200 jours de tournage. Le lycée, fermé depuis plus de 3 ans, a besoin d’être aménagé pour les besoins de la production », précise France Télévisions.

« Le Lycée des Hairies d’Etrelles est un symbole qui a abrité un lycée agricole par le passé : jusqu’à 1500 élèves au plus fort de son activité et 150 quand il a fermé ses portes en 2019. Le voir revivre à la faveur d’une série TV qui s’inscrit dans le temps est vraiment réjouissant ! Longue vie à cette série ! nb : si vous avez fréquenté le lycée des Hairies qui a ouvert ses portes en 1947, votre témoignage peut intéresser le scénariste », lâche Isabelle Le Callennec, présidence de Vitré communauté sur Facebook.

Quand et comment sera-t-elle diffusée ?

La série est prévue pour l’automne prochain. Sa diffusion se fera du lundi au vendredi, à travers des épisodes de 7 minutes accessibles sur la plateforme Francetv puis, en fin de semaine, une compilation de 35 minutes, diffusée sur l’une des antennes du groupe France télévisions.


Qui est partenaire de la série ?

La Région Bretagne et Vitré Communauté sont associées financièrement à la production de la saison 1, sachant qu’une saison 2 est déjà envisagée.

La Région a dans un premier temps donné un accord pour un soutien de 300 000 euros, au titre des aides économiques, « la série contribuant à l’attractivité de la Bretagne et de son agriculture », indique la Région.

D’ici quelques jours, Vitré Communauté devrait voter une participation de 200 000 euros, assortie d’un appui logistique.

Au-delà de la seule mise à disposition de locaux du lycée d’Etrelles, la région Bretagne souligne la mise en place d’un partenariat entre France Télévisions et The Land (groupe A. de Saint-Exupéry). Implanté à Rennes et en Ille-et-Vilaine, The Land est un organisme d’enseignement à caractère privé se qualifiant de « premier campus européen dédié à la nouvelle ruralité en Bretagne ». L’organisme propose plus de 40 formations au sein de 3 lycées en Bretagne et 11 écoles d’enseignement supérieur.


Qui conseille les scénaristes sur l’agriculture ?

Jean-Marc Esnault, directeur général de The Land, s’est positionné « en tant que personne ressource pour répondre aux sollicitations et interrogations des scénaristes sur les métiers de l’agriculture, les formations agricoles, les enjeux de ce secteur d’activité ou encore la jeunesse en milieu rural », indique la région Bretagne.

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
film
« La terre n'absorbe plus l'eau parce qu'elle se meurt » : la dégradation des sols filmée dans les Hauts-de-France
« Paysans du ciel à la terre avec les agriculteurs de Hauts-de-France » est un film d'Hervé Payen et Agathe Vannieu réalisé entre…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
Publicité