Aller au contenu principal

Des petites graines de pomme de terre qui font de belles patates

La pomme de terre, c’est aussi des fleurs qui peuvent donner des graines.
© Vincent Marmuse

Quand on veut récolter des patates, il faut planter des tubercules de pommes de terre. Pas besoin d’être un jardinier expert pour le savoir. Mais si, à l’avenir, on pouvait aussi semer des graines pour obtenir des pommes de terre, comme on cultive des carottes, des radis ou autres légumes. Le semencier néerlandais Béjo a réussi la prouesse de faire pousser de vrais patates à partir de graines. C’est une première chez les semenciers, rendue possible grâce aux progrès de la sélection par hybridation. L’avantage de la graine est surtout logistique, précise-t-on chez Béjo. L’atout de la graine par rapport au plant est son faible volume. Un avantage qui permet un transport et un stockage aisés, ce qui pourrait aider la pomme de terre à se développer dans des pays qui n’ont pas de routes ni de bâtiments de stockage comme des pays africains et asiatiques. Le semencier évoque aussi l’Amérique centrale. Un retour vers la Cordillère des Andes qui ramènerait la graine vers son point de départ, quand, au XVI siècle, les tubercules du « Nouveau Monde » furent embarqués vers l’Europe par les explorateurs.

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
gendarmerie
Un éleveur verbalisé 135 € par la gendarmerie pour le transport de cinq veaux dans un utilitaire
Le fait-divers remonte au vendredi 9 octobre. Un éleveur rentre d’une foire aux bestiaux en Meurthe-et-Moselle. A bord de son…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
Publicité