Aller au contenu principal

Des mesures de santé publique à l'encontre de la publicité

«Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour», «évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé», «pratiquez une activité physique régulière»... Personne n'a pu échapper à ces mises en garde apparues en 2004. Mais avec le temps, l’impact de ces messages sanitaires s'est affaibli.

Restreindre la publicité sur internet

L'obésité elle, continue sa progression. Alors que faire ? Un groupe de chercheurs apporte une réponse : interdire la publicité pour les aliments de mauvaise qualité nutritionnelle aux heures où les enfants sont le plus devant la télévision.

Mais il faut aussi restreindre les actions de marketing sur les réseaux sociaux et que la réglementation concernant la publicité soit appliquée de la même manière pour ces supports. Les experts demandent aussi l’interdiction de la promotion de ces produits par des personnalités médiatiques (les sportifs notamment).

Un Observatoire indépendant

Le groupe d’experts préconise également une refonte complète des messages sanitaires actuels, tant sur le fond que la forme. Les messages ne sont pas assez lisibles et les notions abordées trop équivoques : Qu'entend-t-on par «activité régulière», «trop gras» ou «trop sucré» ?

Plutôt qu’un bandeau, les scientifiques préconisent que les messages sanitaires soient placés en plein écran en début et/ou en fin de publicité car la première et la dernière information perçues sont généralement plus facilement mémorisées à long terme.

Enfin, les experts réclament la création d’un observatoire indépendant, afin que «les pratiques de marketing respectent les directives mises en place par la France».

Lire l'article sur Le Figaro Santé

Les plus lus

[Mise à jour] Annulation du salon de l'agriculture 2021 : une décision sera prise avant mi-octobre
Le Salon de l'agriculture de Paris est censé se tenir du 27 février au 07 mars 2021. Interrogé par Agra Presse, son président…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Julien Denormandie masque gouvernement agriculture
[INTERVIEW] RIP, viande végétale, PAC, retenues d'eau : le ministre de l'Agriculture prend position
Pour le ministre de l'Agriculture, les zones intermédiaires sont « un sujet de préoccupation majeur ». Recevant Agra Presse et la…
Un blé à plus de 200 €/t : des signaux positifs sur le marché des céréales
Le blé a franchi le cap des 200 €t rendue Rouen. Autre signal positif : le blé français gagne en compétitivité face à l’origine…
Le salon de l'agriculture 2021 est annulé
La décision était attendue avec la crise du coronavirus. L’édition 2021 du Salon international de l’agriculture de Paris est…
En Ile-de-France, une ferme bio trouble la tranquillité des néo-ruraux
Nouvel épisode de tension entre professionnels agricoles et riverains dont la vision de la ruralité rime surtout avec…
Publicité