Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des briques de lait qui vous regardent et disent merci

© Intermarché

Depuis le 3 février, un lait dont 50 % du prix est reversé au producteur se trouve dans les rayons d'une enseigne de la distribution. Merci qui ?

Est-ce une nouvelle initiative voulant aller dans la direction montrée par les Etats généraux de l’alimentation ? Ou assiste-t-on à une surenchère commerciale de plus et un nouvel épisode de la guerre des prix entre distributeurs ?

On connaissait la marque « C’est qui le patron » saluée par Emmanuel Macron durant les Etats généraux. Voici désormais, dans les rayons d'Intermarché, la brique de lait « Les éleveurs vous disent MERCI ! ».

Alors que la première marque vend son litre de lait 0,99€ au consommateur avec un retour de 0,39 € le litre au producteur, la nouvelle promet au client un prix de 0,88 € le litre de lait dont 0,44 € reviennent à l’éleveur. 50 % pour l'éleveur, 22,52 % pour la collecte et la laiterie St Père. Tout est écrit sur l'emballage : le juste prix et le visage du laitier ou de la laitière. Elodie, Gaël, Valéry, Vincent nous disent merci. Et ça se voit !

L’enseigne Intermarché  en a fait l’annonce le 6 février en expliquant que cette rémunération reviendra aux 136 producteurs membres de l’organisation de producteurs de la laiterie Saint-Père. L'usine basée en Loire Atlantique appartient au groupe Agromousquetaires et donc indirectement à Intermarché.

Un modèle de filière intégré ou l'on réduit la marge en misant sur les volumes. Un premier pas vers l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole ?

 

Les plus lus

Le Sommet de l’élevage maintenu en 2020, du 7 au 9 octobre
Amélioration en vue sur le front du Covid-19 et bonne nouvelle pour les éleveurs : le Sommet de l’élevage est maintenu en 2020.…
Nuisibles : l'athlète olympique tire sur les corbeaux pour aider les agriculteurs
Les JO 2020 de Tokyo sont reportés à 2021. Le vol pour le Japon n’aura pas lieu cet été. Alors en attendant, c’est dans la Manche…
Une molécule dérivée de la sciure de bois devient intermédiaire chimique pour la production d’antiviraux
De la sciure de bois aux antiviraux, il y a une succession de procédés chimiques. Une molécule d’origine australienne transformée…
[Covid-19] « Comment bâtir un système alimentaire résilient ? » - Des étudiants de SupAgro Montpellier répondent dans une vidéo
Comment garantir notre capacité à assurer une alimentation adaptée à nos besoins, même quand surviennent des événements imprévus…
[Covid-19] Le confinement a donné envie aux Français d’élever leurs poules pondeuses
Le confinement a donné aux particuliers possédant un jardin d’élever leurs poules et de manger leurs œufs « maison ». Depuis le…
« L'élevage en danger » : les Safer veulent des parts sociales soumises à régulation du foncier
Relancer notre économie, s’inscrire dans la durabilité et la résilience, garantir notre souveraineté alimentaire. Les Sociétés d’…
Publicité