Aller au contenu principal

De Paris à New-York, une culture du vin différente

© Jean-Charles Gutner

La France et les Etats-Unis sont les deux principaux pays consommateurs de vin dans le monde. L'agence parisienne Sowine a présenté, le 24 novembre, une étude commandée par le Salon Vinisud sur les différences de consommation entre Paris et New-York.

L’enquête met notamment en évidence la plus grande sensibilité des consommateurs parisiens aux labels « responsables ». Une tendance observée en particulier chez les plus jeunes consommateurs, les fameux « Millennials » de 21 à 35 ans. Ainsi les Parisiens prêts à payer un peu plus cher une bouteille labellisée sont, en pourcentage, plus nombreux que les New-yorkais.

Par ailleurs, l'étude rappelle qu'à New-York, la part de jeunes intéressés par le vin est plus grande qu'à Paris.

L’explication est peut-être à trouver dans la volonté des nouvelles générations de se démarquer des plus anciennes. Les jeunes Parisiens veulent découvrir d’autres boissons que le vin qui était celle de leurs parents. Même phénomène dans l’inconscient des jeunes New-yorkais. Leurs parents consommaient surtout du vin blanc sucré, de la bière et du whisky. Ces jeunes préfèrent donc des vins rouges, cépage merlot en tête pour le côté bordeaux.

Enfin, point non négligeable mis en avant par les auteurs de l’étude : les consommateurs sont en moyenne moins connaisseurs à New-York qu’à Paris. La french culture du vin n’est pas une légende.

(1) du 19 au 20 février 2018 à Montpellier.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité