Aller au contenu principal

David Faivre, le vigneron YouTubeur de Champagne prêt pour le démarrage des vendanges le 20 août

C’est le moment de l’année où les vignerons se doivent d’être en forme. A l’approche de la récolte, David Faivre multiplie les vidéos sur YouTube. Son énergie se concentre sur les vendanges comme le sucre dans les grains. Le coup d’envoi pour le millésime 2020 va être donné le 20 août. A maturité record, date exceptionnelle.

Il s’appelle David Faivre, il est viticulteur en Champagne à Belval-sous-Châtillon. Pour lui, l’histoire a commencé très tôt puisque c’est son grand-père, Robert, qui a créé le champagne Faivre. En novembre 2017, le petit-fils et fils a décidé de se lancer dans l’aventure YouTube. Il a décidé de créer sa chaîne pour parler de son métier. Et depuis quelques jours, celui qui se présente comme « Révélateur de terroir » est en effervescence.« Ca sent les vendanges » dit-il dans une vidéo postée le 14 août. Ce même jour, deuxième message pour saluer « Dame Nature », après des semaines sans une goutte, d’envoyer un petit peu d’eau qui va faire le plus grand bien au vignoble. Le 16 août, il annonce une « maturité record en Champagne ».

 

Année exceptionnelle pour la maturité

Il annonce une année exceptionnelle : « la maturité va a une vitesse folle ». Depuis le 27 juin, pas du tout d’humidité sur le secteur. Depuis trois semaines, soleil et chaleur. « On a une accumulation en sucre qui va très vite », commente le producteur. Cette année, en raison du peu d’eau, la plante vit sur ses réserves. La grosseur et le poids des baies n’évoluent pas beaucoup. Et donc : « les sucres se concentrent ». Les acides restent eux aussi concentrés. « A ce stade, on a tous les bons ingrédients pour faire un excellent millésime. Il est bien sûr trop tôt pour se prononcer mais « on a bon espoir d’avoir quelque chose d’assez sympa à la dégustation ! » se réjouit David Faivre.

La récolte est imminente mais pour décider d’une date sur un secteur, les vignerons organisent collectivement des prélèvements de raisin deux fois par semaine, trois semaines à un mois avant le début des vendanges. Sucre, état sanitaire, acidité, ces différentes mesures sont effectuées au travers du réseau Matu, mis en place par le CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne).

Les choix des dates est fixé en fonction du cépage. Les « meunier », dominants sur le secteur, sont vendangés en premier. C’est ensuite le tour des « pinot noir » puis celui des « chardonnay ».

A Belval-sous-Châtillon, le top départ va être donné le 20 août. Des vendanges à la Saint-Bernard, le jour de la fête du patron de la deuxième génération et de l’anniversaire du patron de la troisième génération, c’est tout à fait inhabituel… mais ça ne peut-être qu’un bon présage !

Lire aussi dans La Marne agricole « Vendange 2020 : le Comité Champagne donne le coup d’envoi »

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Des S en 2021 : pourquoi des noms d’animaux à la lettre de l’année ?
Le système instaurant une lettre différente tous les ans pour le choix du nom des animaux est ancien. Il date de 1926 et a été…
Un téléphérique à lait sur le fil : un appel aux dons est lancé
A Blois-sur-Seille, dans le Jura, les habitants sont décidés à réhabiliter un téléphérique à lait construit au 19e siècle et qui…
Plus de 400 cas en 8 ans - En Loire-Atlantique, des éleveurs accusent les éoliennes de tuer leurs bovins
En Loire-Atlantique, à Puceul, ce sont plus de 400 cas de morts de bovins qui sont à déplorer en 8 ans sur la ferme de la famille…
Publicité