Aller au contenu principal

Dans l’Yonne, l’agrivoltaïsme pour compenser les pertes de revenus

  L’agrivoltaïsme est une des meilleures solutions pour atténuer les impacts des aléas climatiques. C’est le constat sur lequel s’accordent une soixantaine d’agriculteurs de l’Yonne regroupés dans 6 collectifs. Des projets intégrant notamment de l'élevage ovin sont à l’étude sur leurs parcelles.

Dans l’Yonne, 6 collectifs agricoles ont décidé d’adopter l’agrivoltaïsme pour s’adapter aux aléas climatiques. Au total, ce sont près d’une cinquantaine d’agriculteurs qui construisent ce projet encore en phase d’étude.

Les céréaliers icaunais – c’est ainsi qu’on appelle les habitants de l’Yonne – constatent d’année en année une accélération de la fréquence des aléas climatique. Grêle, gel, sécheresse. Pertes de rendements, augmentation des primes d’assurances, prix du grain instables… Les producteurs sont à la recherche de revenus autres que les revenus agricoles. « Le projet agrivoltaïque pourrait nous permettre d’apporter un peu de résilience sur les exploitations, » disent les agriculteurs dans une vidéo diffusée sur YouTube. Les hectares choisis pour l’implantation du dispositif sont les moins productifs, les sols calcaires et caillouteux, voire pierreux. Le projet agrivoltaïque est un moyen de garantir un chiffre d’affaires sur ces surfaces. « Cela permet de valoriser toutes les mauvaises terres des exploitations, » soulignent les instigateurs du projet.

Ramener de l'élevage

Le projet accompagné par GLHD (Green Lighthouse développement) va couvrir une surface de 90 ha avec des rangées de panneaux solaires et des bandes de 5 mètres entre les panneaux qui seront semées. La rotation des cultures est prévue sur 5 ans en intégrant de la luzerne, de l’épeautre, éventuellement du tournesol… « Deux fois par an, on amènerait des troupes de moutons, » précisent les agriculteurs. Le projet permet à la fois de diversifier les cultures et de ramener de l’élevage.

L’élevage ovin de 500 bêtes va permettre l’embauche d’une personne. Un élevage de poulets de chair et de poules pondeuses est également envisagé.

Dans la vidéo, les agriculteurs mettent également l’accent sur le travail en commun qui va permettre de ramener du lien entre les agriculteurs. Production d’herbe sans engrais ni pesticides, production d’énergie renouvelable… « Les intérêts sont multiples : individuels et collectifs, » remarquent-ils.

Six collectifs pour recréer du lien et travailler en commun

Les 6 collectifs agricoles embarqués dans l’aventure de l’agrivoltaïsme sont :

L’association des « Champs ensoleillés du Beugnon » à Arcy-sur-Cure, qui regroupe 6 exploitants

L’association « Agribio Energies » à Blannay et Voutenay-sur-Cure, qui regroupe 7 agriculteurs

L’association des Energies des Hauts Plateaux de l’Yonne (EHPY) qui rassemble 15 exploitations sur les communes d’Arthonnay, de Quincerot, de Mélisey, de Thorey, de Trichey, de Rugny et Quincerot, pour représenter une surface mutualisée de 200 ha de terre peu profondes et caillouteuses.

L’association des « Champs solaires nucériens » avec 12 membres qui ont sélectionné une surface de 190 ha et souhaitent réintroduire l’élevage, la polyculture élevage, mettre en place de nouveaux ateliers agricoles de plantes aromatiques et truffières avec installation de jeunes agriculteurs.

L’association agrivoltaïque de Grimault, qui regroupe 11 agriculteurs sur une zone d’étude de 80 ha de terres à très faibles rendements.

Le collectif de Précy-le-Sec, qui regroupe 11 exploitants sur une zone de projet de 110 ha. C’est le projet le plus récent. Contrairement aux autres, il n’a pas encore fait l’objet d’une concertation avec le territoire concerné.

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
méthaniseur agricole
Energies renouvelables : revalorisation du tarif d’achat du biométhane
Afin d’accroître la production de biométhane en France, le gouvernement publie deux textes visant à revaloriser le tarif d’achat…
Publicité