Aller au contenu principal

Dans le Maine-et-Loire, un parc éolien citoyen pour produire de l’électricité consommée localement à terme

Sur le territoire des Mauges, dans le Maine-et-Loire, les 5 éoliennes du parc de l’Hyrôme sont entrées en fonction en juillet 2020. Apparemment, rien ne les distingue de leurs homologues. Pourtant elles ont la particularité d’appartenir à 370 citoyens locaux. Un détail qui n’a pas échappé à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, qui est venu sur le terrain saluer cette initiative le 25 janvier.

Lundi 25 janvier, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, était en déplacement dans le Maine-et-Loire pour visiter le parc éolien de l’Hyrôme, dans la région des Mauges. Le parc, en fonctionnement depuis juillet 2020, présente la particularité d’être un projet mené par les citoyens sur le territoire. Aujourd’hui le projet rassemble plus de 370 citoyens de la communauté d’agglomération Mauges communauté. L’initiative est venue d’un groupe d’agriculteurs et d’une coopérative agricole.

« Le site fournit de l’électricité pour 10 000 foyers, » précise l’Anjou agricole. La revue rapporte les propos de la ministre lors de sa visite. « Vous êtes des pionniers, il n’y avait pas de modèle, » a observé la ministre. « On a besoin que les territoires se mobilisent. Il y a encore trop peu de projets citoyens, » a-t-elle ajouté.

François Girard, le président agriculteur de l’association Atout Vent en Chemillois, qui rassemble les habitants ayant participé au financement citoyen du parc éolien de l'Hyrôme, a salué les propos de la ministre tout en lui suggérant pour cela de « prévoir des aménagements de tarifs pour les projets citoyens ».

Lire l’intégralité de l’article « Des éoliennes citoyennes pour de l’énergie locale » dans l’Anjou agricole.

De l'électricité en circuit-court

L’électricité produite par les 5 éoliennes du parc est revendue à Enercoop. A terme, les acteurs du projet collaboratif souhaitent gérer leur électricité en circuit court, au niveau territorial. L’objectif est d’être « un territoire à énergie positive en 2050, » explique Franck Aubin, en charge de la Transition chez Mauges communauté, au micro de Denis Cheissoux, dans l'émission CO2 mon Amour du 6 décembre 2020, sur France Inter.

Lire aussi « Le parc éolien de l’Hyrôme à l’antenne de France Inter ».

Les plus lus

« Nous paysans », un documentaire pour démarrer une soirée consacrée à l’agriculture, le 23 février sur France 2
De l’agriculture en « prime time », c’est ce que va proposer France 2, le mardi 23 février. La soirée démarrera à 21 h 05 avec le…
La nouvelle école d’agriculture de Xavier Niel en 6 questions
Après la formation de développeur web avec les écoles 42, le milliardaire français, Xavier Niel, souhaite faire coup double en s’…
"E=M6 , spécial agriculture : le secret de nos aliments", le résumé de l'émission de M6
À l'écran depuis maintenant plus de 30 ans, l'émission E=M6 revenait ce lundi 1er mars avec un numéro spécial spécialement dédié…
"E=M6 , spécial agriculture : le secret de nos aliments", le documentaire inédit présenté par Mac Lesggy, le 1er mars sur M6
Après "Nous paysans" sur France 2, c’est au tour de M6 de mettre à l’honneur l’agriculture en "prime time" ce lundi 1er…
Une agricultrice fait la Une du journal l'Equipe
Jessy Trémoulière est meilleure joueuse de rugby du monde de la décennie. Un trophée qui lui vaut d’être à la Une du magazine l’…
Première édition de « La ferme préférée des Français » le 3 mars sur France 3
Le 3 mars, à 21 h 05, France 3 va diffuser « La ferme préférée des Français ». L’émission inédite va permettre de découvrir le…
Publicité