Aller au contenu principal

Oui ou non au RIP – Discussion entre agriculteurs et parlementaires dans une exploitation du Calvados

RIP ou pas RIP, c’est la question à laquelle ont dû répondre les parlementaires ces dernières semaines. Le Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été ressenti comme une nouvelle atteinte à leur profession par le monde agricole. Dans le Calvados, les JA ont décidé de ne pas être dans l’affrontement mais dans le dialogue. Samuel Biderre a ouvert les portes de son élevage laitier à une sénatrice et à la collaboratrice d’une députée. Discussions et explications. L’Agriculteur normand relate la rencontre.

© Ralf Steinberger / flickr

Dans le Calvados comme dans les autres départements, le projet de Référendum d’initiative partagée, le RIP sur les animaux ne passe pas chez les éleveurs. Pourtant, certains ont décidé d’être ouverts au dialogue. Le mercredi 16 septembre, les jeunes agriculteurs du syndicat départemental JA 14 ont invité les parlementaires de leur département à découvrir la ferme de Samuel Biderre, éleveur de vaches laitières et de veaux de lait. « Corinne Féret, sénatrice, et Emmanuelle Jardin-Payet, collaboratrice de Laurence Dumont, députée, sont les deux seules à avoir accepté l’exercice », annonce l’Agriculteur normand qui relate la rencontre. Corinne Féret a signé la pétition en faveur du RIP, Laurence Dumont, elle, ne l’a pas signé.

 

Lire l’intégralité de l’article « Un outil démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages » dans l’Agriculteur normand

Lire aussi « RIP pour les animaux – " Ne nous opposons pas, agissons ensemble " propose La Ferme digitale »

Lire aussi « RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise »

Les plus lus

Les Touristes
Les touristes, mission agriculteurs : pourquoi le directeur du lycée agricole a validé l'émission d'Arthur sur TF1
Le lycée agricole de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie a accueilli en immersion cinq humoristes et une ancienne miss France pour…
Première mondiale - Une usine pour le recyclage des ficelles et filets agricoles annoncée pour 2022
L’entreprise normande RecyOuest a annoncé le 9 juillet son projet de construction d’une usine de recyclage des ficelles et filets…
Moissons 2021 : premières impressions mitigées et craintes pour la suite
Certains n’ont pas commencé, d’autres sont en pleine récolte. Les moissons 2021 ont pris du retard en raison des pluies de début…
Hélène Thouy
Parti animaliste : cinq choses à savoir sur Hélène Thouy candidate à la Présidentielle
Hélène Thouy, coprésidente du Parti animaliste, s’est déclarée le jeudi 1er juillet dernier candidate à l’élection…
Demandes de remboursement partiel de la TIC 2020 - Chorus Pro est ouvert aux agriculteurs
Pour le remboursement partiel de la TIC, la taxe intérieure de consommation, les demandes sont à adresser en ligne sur Chorus pro…
Moissonneuse
Moisson 2021 : la Covid-19 empêche le grand public de retourner dans les moissonneuses
Comme en 2020, David Forge agriculteur et youtubeur a mis en sommeil son site moissonneuse.fr, à cause de la Covid-19. Il n’…
Publicité